Quand nous étions au parc national Torres Del Paine au Chili, déjà comblés par ses paysages de lagons bleus entourés de montagnes, beaucoup de personnes nous ont dit « Vous verrez, ici à Torres Del Paine, il y a beaucoup trop de monde, et puis les paysages sont beaucoup plus beaux à El Chalten ! ». Tenant à le vérifier par nous-mêmes, nous y sommes donc allés !

El Chalten et le parc Los Glaciaires

Contrairement à la ville de Puerto Natales qui est située à une petite centaine de kilomètres environ du parc Torres Del Paine, El Chalten est directement située dans le parc national Los Glaciares. Lorsqu’on y arrive, on a même droit à un accueil (ou une mise en garde) de la part des gardes-forestiers. « L’accueil » peut en effet paraître un peu brut, le ton donné n’étant pas celui d’une grande accolade amicale, mais il est en tout cas très efficace : ici, le parc est gratuit pour tous (sauf la partie du Perito Moreno un peu à part du parc vues les infrastructures mises en place) et il ne le restera que si l’ensemble des visiteurs prête attention au parc, à ne pas laisser de déchets traîner, à rester respectueux des lieux, etc. Le discours dure un bon quart d’heure, mais à la fin, tout le monde se sent concerné par l’énergie que le garde forestier y met ! Il nous indique par ailleurs que les gardes-forestiers sont là pour aider les randonneurs et pour les conseiller sur les randonnées à faire en fonction des conditions climatiques. Un bon début en tout cas pour démarrer nos randonnées !

Le Fitz Roy

Les randonnées

Nous avons donc effectuées toutes nos randonnées au départ d’El Chalten. Les plans des randonnées sont donnés aux offices des gardes forestiers, et quasiment tous les départs sont en ville sauf deux randonnées un peu éloignées, dont une difficile avec plus de 1000 m de dénivelé positif et qui était même fermée lors de notre passage (Cerro Electrico), et une autre dont nous avons rejoint le départ à El Pilar en taxi-Remis. Ces randonnées sont toutes faisables en s’arrêtant pour camper, dans des campings rudimentaires mais gratuits, ce que nous n’avons pas fait.

Laguna Capri

Démarrons par la carte postale n°1 : la laguna Capri ! La randonnée vers cette lagune offre plusieurs points de vue superbes sur le Cerro Fitz Roy (Mont Fitz Roy). En plus de ça, nous sommes arrivés un jour de grand beau temps offrant une vue bien dégagée, ça nous changeait de la dernière rando à Torres del Paine pour laquelle nous avons grimpé 1000m jusqu’à un point de vue où on ne voyait pas du tout les montagnes à cause des nuages bas !

La randonnée longe également la vallée dans laquelle est installée El Chalten avec une rivière en contre-bas, la vue est sympa aussi !

Sur le mirador Fitz Roy, juste à côté de la Laguna Capri
La vue sur la vallée durant la randonnée
La vue depuis la laguna Capri
La vue depuis la laguna Capri

Conseils aux voyageurs : La rando se fait facilement en aller-retour depuis El Chalten en une demi-journée. Aller-retour en environ 3h30 avec un dénivelé facile de 350m. Nous vous conseillons cette rando si vous n’avez pas l’intention de faire la randonnée du Fitz Roy : en effet, cette dernière passe aussi par la laguna Capri mais continue plus loin.

Laguna Torre

Nous avons ensuite continué notre séjour par la randonnée vers la laguna Torre, une randonnée qui permet de voir l’autre « star » du parc : le cerro Torre. On commence par marcher longtemps dans des forêts, puis on longe une rivière jusqu’à arriver à la laguna Torre. Les derniers kilomètres offrent une belle vue sur le Cerro Torre et les pics avoisinants. Et on y a même vu un huemul, un cerf andin. Le garde-forestier qui nous avait accueillis nous avait dit qu’un proverbe disait : « si tu vois un huemul, c’est que tu es une bonne personne » ! Tout du moins, on était contents de voir un huemul d’aussi près ! La laguna Torre a la particularité d’être très exposée au vent : on n’arrivait littéralement plus à avancer, voire on reculait à cause du vent ! Sur la laguna, on voit aussi de nombreux petits icebergs, qui proviennent du glacier qui se situe en face.

Le huemul !
Sur la route vers la laguna Torre : on voit le Cerro Torre au fond à droite, et le glacier qui se jette dans la laguna !
La laguna Torre avec le Cerro Torre dans les nuages et le glacier dans le fond
La laguna Torre avec le Cerro Torre dans les nuages et le glacier dans le fond
Les bouts de glacier !

Conseils aux voyageurs : Cette randonnée se fait sur une petite journée, mais elle n’est pas difficile. Elle fait 18 km aller-retour, mais avec un dénivelé de 350m (moins de 6h aller-retour pauses photos comprises). Il est tentant d’aller pique-niquer le long de la laguna, mais le vent pourra peut-être vous en dissuader…

Loma del Pliegue Tumbado

Cette rando offre un des plus jolis points de vue du parc : en effet, une fois arrivés au bout, et s’il fait beau, on peut voir le Cerro Fitz Roy, le Cerro Torre, tous les pics avoisinants, et la laguna Torre en contrebas ! Mais pour accéder à tout ça, il faut monter évidemment. Plus de 1000m de dénivelé sur 10km (aller). Ce qui est confortable, c’est que la montée est régulière : ça monte tout le temps mais sans avoir un dénivelé très fort ! Contrairement à la fin de la randonnée du Fitz Roy (Laguna de Los Tres) où on a le droit à 500m de dénivelé en 1,5km…

Lors de cette rando, on passe au milieu de forêts et de « steppes » ; on voit même des vaches sauvages, des panneaux nous recommandant de ne pas les approcher. Sur la fin de la randonnée, il n’y a presque plus de végétation mais que des cailloux : on a atteint la limite des arbres, autour de 800m dans cette région. Le premier mirador se trouve à environ 900m de dénivelé, c’est de là que nous avons pris les photos suivantes.

Pour les courageux (seul François l’a été !), on peut encore grimper environ 300m de dénivelé en plus sur une colline de cailloux pour avoir une vue à 360° et voir la laguna Viedma.

Des buissons de calafates, des baies très répandues en Patagonie !
Vue sur le Fitz Roy durant la randonnée
Vue sur le Fitz Roy durant la randonnée
Vue sur le Cerro Fitz Roy, le Cerro Torre et la laguna Torre !
Parce que ça rend encore mieux en panoramique !

Conseils aux voyageurs : C’est la randonnée qui offre les plus beaux panoramas, mais il faut absolument que le ciel soit parfaitement dégagé. Comme les montagnes sont assez loin, le moindre nuage entre elles et vous vous boucherait la vue ! Les autres randos permettent de voir tel ou tel pic, on est donc plus près et il y a moins de chance que les nuages se trouvent entre vous et le pic.

Il faut compter une journée de rando : on a mis moins de 6h pour faire l’aller-retour, sans compter une pause pique-nique / sieste / photos au sommet de 2h ^^ Le départ se fait au sud de la ville, au centre des visiteurs.

El Pilar – Piedras Blancas – Laguna de Los Tres – Fitz Roy

Cette rando fut notre dernière grande randonnée : le temps était plus gris que les jours précédents mais pas encore de pluie, donc on a saisi notre dernière chance et on est parti en taxi au nord du parc. On a commencé par marcher dans une forêt de lengas le long d’une rivière : on a pu y observer plusieurs « carpinteras gigantes », des oiseaux qui tapent les arbres avec leurs becs comme les pics verts. On a pu admirer sur la route le glacier Piedras Blancas, puis on a continué jusqu’à la laguna de Los Tres, qui est une des lagunas d’où on voit très bien le Fitz Roy. Pour atteindre cette laguna, il faut compter près de 500m de dénivelé en 1,5km, dans les rochers : les belles vues, ça se mérite ! Il y avait plus de nuages que les jours précédents mais on a quand même pu profiter du point de vue.

Les "carpinteras grandes" : la femelle à gauche et le mâle à droite
Le Cerro Fitz Roy voilé par quelques nuages
Le Cerro Fitz Roy voilé par quelques nuages
Le beau bleu de la Laguna de Los Tres
Le beau bleu de la Laguna de Los Tres
Vue sur les 2 lagunes (la Laguna de los Tres est à droite) : les nuages commençaient à s'accumuler !

Conseils aux voyageurs : Cette rando n’en est pas vraiment une à proprement parler, c’est un ensemble de randos mises bout-à-bout : en effet, on a sauté sur l’occasion de pouvoir éviter les habituels allers-retours (depuis le début, chaque rando est un aller-retour par le même chemin !) quand on a vu qu’on pouvait enchaîner les randonnées El Pilar jusqu’à Piedras Blancas, puis montée à la laguna de Los Tres et retour à El Chalten par la randonnée du Fitz Roy. Quand vous êtes à la laguna de Los Tres, on vous recommande de monter la petite colline sur votre gauche : elle vous permettra de voir la 2ème laguna à gauche !

On en a eu pour 500 pesos de Remis pour aller jusqu’à l’Hosteria El Pilar. Des bus vous y emmènent aussi mais ça coûtait environ 170 pesos par personne, ça n’est donc pas intéressant si vous êtes plus de 2 !

La rando dure 20km, et à part le dénivelé difficile pour arriver à la laguna de Los Tres, elle est plutôt simple. Le retour par le sentier Fitz Roy se fait très facilement, c’est quasiment plat pendant 4km et ça redescend doucement à partir de la laguna Capri, jusqu’à El Chalten.

Les autres petites randonnées

Pour les jours sans (sans soleil, sans motivation, …), il y a quelques petites randonnées faciles et rapides : nous n’avons fait que celle pour aller voir la cascade « El chorillo del Salto », qui fait 3 km aller depuis le nord d’El Chalten. La cascade est grande mais bon, le chemin pour y aller n’est pas fou… C’est pour s’occuper !

Il y a aussi deux miradors auxquels on accède en 1h depuis le centre des visiteurs : Los Condores et Los Aguilas. Nous ne les avons pas visités, mais il paraît qu’ils valent le coup, le jour de votre arrivée par exemple !

Conseils aux voyageurs

Si vous n’avez qu’un jour à El Chalten (et c’est bien dommage), et que le ciel est dégagé, on vous recommande la randonnée Loma del Pliegue Tombado.

Si vous avez deux jours, vous pouvez continuer avec celle d’El Pilar – Laguna de Los Tres – Fitz Roy.

Et si vous avez 3 jours, et que vous en voulez encore, vous pouvez faire celle de la laguna Torre, mais on vous recommande de la faire avant celle Loma del Pliegue Tombado car vous pourriez être déçus.

On a testé un très bon resto : El Muro, tout au bout de l’avenue San Martin. On y sert des viandes grillées et des spécialités patagoniennes, on s’est régalés ! 

5 Comments on “El Chalten – Randonnées cartes-postales

  1. Fait, fin octobre 2016…. Un souvenir magnifique !!!! Quel voyage magnifique, j’ai fait des panoramiques comme vous. Voyage de Buenos Aires à El Calafate (Perito Moreno) puis bus jusqu’a El Chalten. J’ai adoré ces randonnées, même si nous avons eu moins de jours que vous. Mes photos : https://www.flickr.com/gp/149026958@N06/735t9Y

    Merci pour ce reportage.

    L.

    • Merci Laurent, content que ça t’ait plu !
      Tes photos donnent envie d’y retourner aussi !! 🙂
      Bons voyages !
      Simon

  2. Magnifiques paysages, ça a vraiment l’air d’être une région superbe !

    • Oui, depuis le début de notre voyage, c’est là qu’on a eu les paysages les plus beaux !

  3. Magnifiques photos surtout celle avec le Fitz Roy en reflet dans la laguna Capri. Vous voici donc promus « bonne personne » nous en avons la confirmation. Bonne continuation dans vos aventures