Les Andes traversent le Pérou du Nord au Sud, mais c’est au nord de Lima qu’il est le plus facile d’y accéder pour randonner dans des paysages somptueux, magnifiques, à couper le souffle … Nous y avons passé 6 jours de randos mémorables !

Les eaux bleues de la laguna 69

Notre point de chute : la ville de Huaraz

La ville de Huaraz ne vaut pas le coup en elle-même, mais c’est une base très pratique pour sillonner les environs. D’autres plus petites villes sont situées plus proches des départs de randos, mais comme on était en basse saison et qu’on n’avait pas choisi d’agence à l’avance, on préférait loger à Huaraz qui est la plus grande ville.

Conseils aux voyageurs :

On a un super hostel à vous recommander : La Casa de Ana (Calle Huaylas 250). Il est situé à 15min à pied du centre, mais comme de toute façon, vous n’irez dans le centre que pour les agences, ça n’est pas grave ! On trouve de bons restos, le marché, une laverie à quelques minutes à pied, mais surtout Ana et sa famille sont adorables ! Ce sont les péruviens les plus gentils qu’on ait rencontrés ! Le petit-dej était complet et délicieux, et même en partant en rando à 4h30 du matin, le petit-déjeuner nous attendait. Et quand on est rentrés de nos 4 jours de trek, on nous a proposé de prendre une douche, on nous a passé des serviettes propres et on a pu utiliser la cuisine en attendant notre bus de nuit de 23h. Les chambres ne sont pas bien grandes mais de toute façon, on n’y passe pas beaucoup de temps.

En ce qui concerne les restaurants, on a testé un très bon italien (quoiqu’un peu cher) : Mi Comedia (rue Centenario). Très bons plats de pâtes, des bruschettas, et des pizzas au feu de bois ! On nous a aussi recommandé un autre italien, La Buena Pizza (rue Centenario également).

Une journée de rando à la laguna Wilcacocha

Comme on venait de passer plus d’une semaine au niveau de la mer, on a dû prévoir 2 jours d’acclimatation avant de partir pour nos 4 jours de trek. On a donc commencé par la rando la plus facile du coin, qui permet en 2h de montée d’accéder à un petit lac sans charme particulier, mais qui offre une vue panoramique sur la Cordillère Blanche ! La Cordillère des Andes est appelée « Cordillère Blanche » ici car elle regroupe de nombreux pics à plus de 5000 m d’altitude, qui sont donc enneigés toute l’année. La laguna Wilcacocha se trouve elle sur la Cordillère Noire, nommée ainsi car les pics sont assez bas et ne sont donc pas enneigés.

La laguna Wilcacocha avec les sommets de la cordillère blanche en fond
La vue de la cordillère Blanche depuis le mirador de la fin de la randonnée

Conseils aux voyageurs :

C’est une très belle façon de démarrer les randos ! Il faut compter 2h de montée (aller) et 1h30 de descente (retour), à un rythme assez lent. Prévoir le pique-nique pour en haut ! Pour y aller, on peut prendre un collectivo, par exemple le n°10 qui part à côté du marché.

Une journée de rando à la laguna 69

On accède à la laguna 69 après près de 3h de montée assez rude à 4000 m d’altitude : autant vous dire qu’on ne court pas dans la montée ! Mais cette laguna est vraiment magnifique, d’un bleu très pur au milieu de la cordillère blanche. Même si on (enfin, surtout Cléo !) a souffert dans la montée, on n’a pas regretté tout ce chemin une fois arrivés en haut !

Le début de la randonnée
Les montagnes enneigées en fond, ça motive pour grimper !!
Une petite lagune croisée sur le chemin
Après près de 3h, on y est !! 🙂
La laguna 69, sa montagne enneigée en fond, et son bleu magnifique !
Des personnages que nous qualifierons de fous. Pour avoir trempouillé nos mains dans l'eau, la température doit être aux alentours de quelques degrés seulement...
La cascade qu'on aura vue en long, en large, en travers durant les trajets aller et retour

Conseils aux voyageurs :

Pour aller à la laguna, pas de transport public, il faut prendre un bus ou un mini-bus touristique pendant près de 3h. Avec notre hôtel, on a payé 30 soles l’aller-retour, mais en passant par des agences, c’est plutôt 35-40 soles. De toute façon, vous êtes tous rassemblés dans les mêmes bus que vous ayez payé 30 ou 40 soles ! Tous les bus font le même trajet : départ entre 5h30 et 6h de Huaraz, un arrêt pour petit-déjeuner dans un restaurant 2h plus tard, arrêt rapide pour acheter les billets d’entrée au parc national (10 soles si vous restez la journée, 65 soles pour 21 jours si vous comptez faire le trek de Santa Cruz après par exemple), et arrêt photo à la laguna XXX pour admirer le Huascaran, le pic le plus haut du Pérou. Bon malheureusement, le mirador prévu pour les bus est très mal placé et vous distinguerez à peine le Huascaran derrière d’autres montagnes, on le voit mieux 300m avant ! Et enfin, arrivée vers 9h-9h15 au début de la randonnée. On a mis 2h45 à monter et 2h à descendre, mais on n’allait pas très vite. Le départ des bus se fait vers 16h-16h30, quand tout le monde est revenu (mais faites attention de ne pas arriver 1h après tout le monde quand même !). Cette rando ne nécessite vraiment pas de guide : c’est bien tracé, et il y a tellement de monde que vous ne pourrez pas vous perdre ! On a vu des petits groupes avec des guides, mais des touristes qui participaient nous ont dit que ça n’avait aucun intérêt car le guide ne pouvait pas marcher avec tout le monde en même temps donc certains ne l’ont pas vu de la randonnée ! Le seul petit plus : une tasse de café ou de thé chaud arrivés en haut, car le guide porte une thermos. On ne sait pas quelle est la différence de prix, mais franchement, on vous recommande de faire cette rando sans guide.

Quatre jours dans la cordillère Huayhuash

Quand nous sommes arrivés à Huaraz, nous avions l’intention de faire le fameux trek du Santa-Cruz, une boucle de 4 jours dans la Cordillère Blanche. Après avoir comparé quelques agences de trek (on ne voulait pas le faire en autonomie car on n’avait aucun matériel de camping, et qu’on ne se sentait pas capable de partir en autonomie 4 jours, surtout à cette altitude avec des dénivelés importants), on s’est laissé convaincre par un autre trek, de 4 jours également, mais dans la cordillère Huayhuash. C’est un autre groupement de montagne, dans lequel le trek le plus connu fait 10 à 12 jours, et qui est réputé pour être un des plus beaux treks du monde ! Notre agence nous proposait une boucle plus rapide, de 4 jours, qui nous a tentés car cela nous évitait la « foule » de touristes du Santa-Cruz.

Malheureusement, l’agence était assez peu scrupuleuse et nous ne la recommandons pas (voir les Conseils aux voyageurs), mais les paysages étaient magnifiques et notre groupe très sympathique (un couple d’Australiens en vacances pour 2 mois et un Anglais expatrié en Amérique du Sud depuis de nombreuses années).

Nos 4 jours se sont déroulés ainsi :

  • 1er jour : départ de Huaraz, plusieurs heures de bus jusqu’à Chiquian, avant de commencer la rando de 4h, dans une vallée. Dodo dans un campement où nous étions seuls !
  • 2ème jour : la météo étant catastrophique (pluie continue), nous sommes restés la matinée sous nos tentes, et nous avons fait 2h30 de balade autour du campement. Dodo au même campement.
  • 3ème jour : la grosse journée de rando : près de 4h de montée jusqu’à 4700 m, puis redescente vers une jolie laguna vers 4000 m. Dodo au bord d’une autre laguna, dans un plus gros campement (on n’était pas seuls cette fois).
  • 4ème jour : départ à la frontale car on a 5h de rando et un bus à récupérer à 11h. On commence par longer la vallée pendant 1h, avant de s’attaquer à une montée de 2h30 jusqu’à 4700 m, et on finit par une descente de 2h entouré d’un paysage sublime jusqu’au village de Llamac. On arrive tout pile pour le bus !

On a beaucoup aimé dans cette rando les paysages grandioses, le fait d’être presque seuls au monde, et la facilité de ne pas avoir à porter nos affaires (nous n’avions qu’un petit sac à dos car on avait des ânes pour porter le reste !). On a moins aimé l’organisation due à l’agence, et le fait que sur 4 jours, 2 valaient réellement le coup (le 1er et le 2ème, on n’a pas vu grand-chose…).

On charge les mules pour le départ !
On croise des mules bien chargées en sens inverse
Partis du fond de la vallée de bon matin pour 700m de dénivelé positif...
Vue sur la rivière en bas
Arrivés face aux premiers sommets de la cordillère Huayhuash
On croise quelques beaux reflets dans les lagunes
Le repos mérité au point de vue
Une partie de la cordillère de Huayhuash
Le condor des Andes fait son apparition !
L'un des beaux lacs d'altitude croisé sur le chemin
Une fois montés, il faut bien redescendre...
La dernière laguna du trek coincée entre deux flancs de montagne
Notre campement !
On croise de beaux oiseaux qui ressemblent à des ibis à côté du campement
L'un des colibris croisés durant le trek de Huayhuash
2017 05 - Huaraz Huayhuash 254
Arrivées au col la deuxième journée
Un mouton noir croisé sur la route
Les agneaux ne quittent pas leurs parents
Vue sur la vallée durant le dernier jour !

Conseils aux voyageurs :

On vous recommande ce trek mais pas avec l’agence Monttrek (pourtant recommandée dans le Routard). On reproche à son gérant son manque de transparence (transports publics, d’où trajets très long, et l’obligation de devoir partir très tôt le dernier jour car il n’y a qu’un bus par jour de Llamac, à 11h), l’organisation assez limite (un guide qui fait aussi cuisinier et arriero, c’est compliqué ! Le guide s’occupait principalement des ânes, donc il était parfois 1 à 2 km devant nous !) et plein de petites choses qui gâchent un peu l’expérience (1er pique-nique composé de gâteaux et de crackers, … etc). Allez-voir sur TripAdvisor, on n’a pas été les seuls déçus ! A titre de comparaison, on a payé 400 soles par personne. On a vu le trek de Santa Cruz proposé à partir de 300 soles (agence Ganesa).

A priori, ce trek ne serait organisé que par cette agence, donc si voulez le faire, partez en autonomie (et 3 jours suffisent si la météo est correcte) ! On peut facilement trouver un arriero et un âne à Llamac si on veut se faciliter la vie ! Et pour les plus courageux, il paraît que la boucle de 10 à 12 jours est vraiment magnifique.

Dans tous les cas, que vous fassiez le trek du Santa Cruz ou celui-ci, si vous partez avec une agence, regardez les avis sur internet avant de vous engager ! C’est l’erreur qu’on a faite, et qu’on ne refera plus (qui aurait réservé un trek avec une agence qui a 2/5 sur TripAdvisor ?!) !

2 Comments on “Cordillères Blanche & Huayhuash – Vers les sommets péruviens

  1. Il est super génial votre site !! Trop trop la classe ! Hâte de continuer à suivre vos aventures.