La petite ville de Mindo est située dans une forêt luxuriante à 2h30 de Quito, on se croirait en Amazonie, mais non, on est du mauvais côté des Andes ! Cette région offre néanmoins des activités similaires à celles qu’on retrouve en Amazonie : observation d’oiseaux et de colibris, baignade dans des cascades, fabrication de chocolat… On y a passé 4 jours et on a adoré !

La ville de Mindo

La ville de Mindo est petite, tout s’y fait très facilement à pied ! Et particularité de ses hébergements : la plupart proposent des jardins très fleuris et des mangeoires à colibris (remplies avec de l’eau sucrée), qui permettent d’observer de très près les dizaines d’espèces de colibris présents dans la région, dès le petit-déjeuner. Les hostels ont aussi tous une zone de hamacs, très agréable pour se reposer entre 2 activités ! Bref, vous vous en doutez, on a beaucoup apprécié notre séjour ici !

Le jardin de notre hôtel !
Les fameuses mangeoires à eau sucrée

Conseils aux voyageurs :

Pour aller à Mindo, le plus simple est de partir de la gare routière La Ofélia au nord de Quito, d’où part la compagnie Flor del Vallee. Il y a plusieurs départs par jour, vérifiez les horaires sur leur site internet. Si vous venez d’une autre ville que Quito et que vous arrivez du sud, sachez qu’il y a un départ toutes les heures de la gare routière de Quitumbe. Il faut compter 3h30 pour arriver sur la route au-dessus de Mindo : le bus vous déposera là, et vous aurez alors à prendre un taxi pour les 8 derniers km (2$/personne).

On a testé 2 hébergements là-bas : on a passé la 1ère nuit à l’hostal Henry, qui était le moins cher qu’on ait trouvé (18 dollars / nuit la chambre double avec sdb privée mais sans petit-déjeuner). Mais l’absence de joli jardin (et donc de colibris) et la présence d’un autre français bien trop envahissant, nous ont poussé à aller voir ailleurs : à l’hôtel Cabañas Armonia y Jardin de las Orquideas, juste derrière le stade (25 dollars / nuit la chambre double avec sdb commune et petit-déjeuner complet). On a vraiment adoré cet endroit, que ça soit pour ses hamacs, son petit-déjeuner au milieu des colibris, son jardin d’orchidées…

Concernant les restaurants, on en a testé plusieurs, par ordre de préférence :

  • El Canaveral: notre coup de cœur du séjour ! On y est retournés 3 fois ! Un menu végétarien à 3 $ (soupe, plat principal, petit dessert et jus de fruit frais) : extra ! Il y a aussi des burgers, des pâtes et quelques plats à partager. Et enfin, des sandwichs copieux à emporter pour le pique-nique !
  • El Tigrillo : bonnes pizzas au feu de bois, mais chères.
  • El Chef : petit resto local, avec un bon menu du midi à 3,5 $ (soupe, plat principal, boisson gazeuse).

Et enfin, pour les chocolats chauds : on vous recommande ceux de la chocolaterie Yumbos ! On a aussi testé ceux du Quetzal mais ils nous ont paru moins bons…

L’observation des oiseaux

C’est une des activités phares de Mindo : il y a tellement d’oiseaux variés qu’avec un peu de patience et de bonnes jumelles, on peut en observer de magnifiques ! On avait le choix entre un tour en groupe ou un guide privé, et vue la faible différence de prix, on a choisi le guide privé (observer un oiseau à 15 personnes…très pratique !^^). Le meilleur moment pour observer les oiseaux, c’est le matin, quand ils sont le plus actifs (pour chercher de la nourriture apparemment !). On est donc partis à 6h dans la forêt à côté de Mindo, avec notre guide et nos jumelles.

Voici quelques-uns des oiseaux qu’on a pu observer (on en a vu d’autres, mais pas toujours facile de les prendre en photo !).

Un toucan !
2017 06 - Mindo 111
Un joli pic-vert
Un joli pic-vert
Des hérons garde-boeufs

Conseils aux voyageurs :

Les tours proposés par les agences peuvent être des tours en groupe, faites-le vous bien préciser. En agence, pour un tour en groupe, on en aurait eu pour 60 dollars pour 2. Avec notre guide privé, on en a eu pour 70 dollars. C’est notre hôtel qui nous a trouvé notre guide, a priori tous les hôtels ont des contacts avec des guides locaux : demandez au vôtre ! L’excursion dure environ 4h (transport compris), avec un départ entre 5h et 6h selon le guide. On a trouvé quand même ça cher pour ce que c’était, mais en y allant tout seul et sans matériel (jumelles et longue-vue sont compris dans le tour), on n’aurait vu qu’un dixième des oiseaux qu’on a pu voir.

La visite d’une serre à papillons

Il y a de nombreux papillons dans la région, et deux serres à papillons ont été construites à Mindo : une plus grande, dédiée exclusivement aux papillons, qui se trouve à l’extérieur de la ville ; et une plus petite (et plus récente), qui propose en plus de la serre aux papillons un jardin d’orchidées et une zone d’observation des colibris : el Mariposario Natalie. Nous sommes allés visiter cette dernière (au seul mot de « colibri », Simon avait fait son choix entre les 2 serres !). On a pu voir de magnifiques papillons, mais également les différentes étapes de leur « formation » : des œufs à la chrysalide, en passant par les chenilles plus ou moins appétissantes…

Les oeufs
Les chenilles
Des chrysalides (on dirait des bijoux, n'est-ce-pas?)
Et le papillon !
2017 06 - Mindo 216
Et du côté des colibris...

Conseils aux voyageurs :

La serre à papillon Natalie est dans la ville, plus pratique que l’autre ! On a trouvé l’expérience intéressante, même si un peu cher payée (5 dollars ? On n’est plus sûrs).

Si vous voulez photographier (efficacement) des colibris, nous vous recommandons la lecture des bons conseils donnés par Madame Oreille sur son magnifique blog voyage.

La visite d’une fabrique de chocolat

Alors ça, c’est pour nous un incontournable à Mindo. On y trouve 2 chocolateries : El Quetzal et Yumbos. Toutes les deux proposent des visites quotidiennes pour expliquer les différentes étapes de fabrication du chocolat, avec dégustation incluse ! On apprend lors de ces visites que 95% du chocolat mondial est produit à partir de cacao qui a été modifié pour résister aux maladies, et que seul 5% est fabriqué à partir du cacao d’origine. Ce dernier aurait plus de saveurs et d’arômes. A Mindo, les deux chocolateries travaillent avec le cacao non modifié. On a testé leurs chocolats, ils sont très bons, mais on n’est pas assez experts pour dire s’ils sont vraiment meilleurs que ceux qu’on mange habituellement.

On ne va pas tout vous dévoiler sur la fabrication du chocolat, car vous en saurez plus dans la vidéo de notre 6ème défi (en attente de finalisation) !

Les cabosses de cacao
Les jolies plaques de chocolat (aussi bonnes que belles !)

Conseils aux voyageurs :

La chocolaterie El Quetzal propose des visites toutes les heures (à heure fixe), et une visite plus longue avec participation à la fabrication de chocolat chaque soir (18h) : ces visites coûtent chacune 10 $. La chocolaterie Yumbos propose des visites quand vous voulez, il suffit de vous présenter à la chocolaterie, et quelqu’un se rendra disponible pour vous guider : cette visite coûte 8 $. Quelle que soit la chocolaterie que vous choisirez, vous aurez droit à une dégustation de chocolat chaud, de brownie, et des différentes variétés de chocolats produits. On a visité la chocolaterie Yumbos, ça nous a beaucoup plu, on vous la recommande !

Balade le long des cascades et canopy

Ca faisait plus de 3 jours qu’on n’avait pas vu de cascades, alors on est partis faire un tour le long des cascades de Mindo ! Celles-ci se trouvent le long d’un joli chemin de randonnée auquel on accède en tarabita (la nacelle dont on vous parlait dans cet article). Malheureusement, le soleil s’est caché quand on y arrivait, et ça a refroidit nos envies de baignades ! L’eau était glacée, pas sûre qu’on aurait réussi à y rentrer de toute façon ^^

Et pour finir ce séjour à Mindo très varié, nous avons aussi testé la « canopy », le nom donné ici aux tyroliennes. Nous avons testé un parcours d’une dizaine de tyroliennes, au milieu de la forêt : très sympa !

La tarabita !
Et c'est parti à la recherche des cascades !

Conseils aux voyageurs :

La route qui mène à la tarabita des cascades passe par les 2 parcs de tyroliennes. En y allant à pied, il faut compter 1h pour arriver aux tyroliennes et 1h30 pour la tarabita. En taxi, ça vous coûtera 4-6 $. La balade est jolie à faire à pied, vous pouvez au moins la faire en descente ! Pour le retour des cascades, on s’est fait raccompagnés par des personnes qui revenaient elle-aussi des cascades.

On a testé le 1er parc aux tyroliennes en arrivant de Mindo, les 2 sont au même prix (20 $ pour 10 tyroliennes). Ce n’est pas un inratable de Mindo, mais ça nous a bien plu, et le parcours est bien fait pour que le guide qui t’accompagne te montre des plantes (dont des orchidées) dans la forêt.

Quant à la tarabita, elle coûte 5$ l’AR, l’accès aux cascades est inclus dedans. Prenez votre maillot, et visez plutôt de vous baigner dans une des 4 premières cascades.

One Comment on “Mindo – Paradis du colibri

  1. Pingback: Quito – La coloniale