La petite ville balnéaire de Paracas n’est pas très connue des touristes occidentaux mais elle permet de faire une pause agréable sur les routes Cusco-Lima ou Lima-Arequipa.

Nous y sommes restés 3 jours, mais pour les plus pressés, une seule journée peut permettre de faire les 2 activités principales : un tour en bateau jusqu’aux îles Ballestas et une visite de la réserve de Paracas.

La ville de Paracas

La ville n’est pas très jolie, et pour cause : jusqu’au tremblement de terre de 2007, c’est la ville voisine de Pisco qui accueillait les touristes, et Paracas n’était qu’un village. Depuis 2007, les excursions pour les îles Ballestas partent de Paracas, et le village s’est agrandi, proposant de nombreux hôtels et restaurants. Nous y étions en mai, en basse saison : même l’office du tourisme était fermé ! Nous avons donc pu profiter d’une ville très calme, pour nous balader sur la courte digue et le long de la mer, en passant à travers des hôtels très luxueux et le long des résidences secondaires des limeños (habitants de Lima) aisés.

Un des nombreux pélicans au bord de la plage
Un des nombreux pélicans au bord de la plage

Conseils aux voyageurs :

Nous avons dormi à l’hôtel El Amigo, sur la place principale. Nous y avons été très bien reçus, le propriétaire s’est occupé de faire toutes les réservations pour nos 2 excursions. Nos chambres étaient grandes, propres et lumineuses, et donnaient sur une jolie terrasse commune dont on a bien profité. Nous avons dû avoir les meilleures chambres de l’hôtel car il était presque vide ! Pour réserver, il faut les contacter par mail : hostalelamigo@hotmail.com. La chambre double coûtait 80 soles la nuit, et le PDJ 10 soles / personne.

Si vous voulez vous baigner, vous pouvez aller à l’hôtel Los Angeles situé sur l’avenue de Los Libertadores : pour 20 soles par personne, vous avez accès à la piscine.

Nous avons testé quelques restaurants, nous vous recommandons les suivants :

  • Lobo Fino, avenue de Los Libertadores : pour son menu du jour à 12 soles, imbattable !
  • Misk’i, dans la rue entre l’avenue de Los Libertadores et le front de mer : un mélange bar et resto, avec des plats qui changent de la nourriture péruvienne (mexicain, hamburgers, salades…etc).
  • Le resto de grillades juste en face du distributeur Global net, près du Misk’i : on ne se souvient plus du nom mais c’était sûrement notre meilleur resto ici ! Et on ne dit pas ça car il est tenu par un français 😉 On a été attirés par les bonnes odeurs de grillades, et on n’a pas été déçus !
  • Fruzion, à côté du Misk’i : pour un grand choix de milkshakes et de jus de fruits faits devant vous.

Les îles Ballestas

C’est l’excursion que font tous les touristes de passage ici. C’est un tour en bateau de 2h, durant lequel on a pu admirer le fameux candélabre tracé dans le sable (dont on ne connaît pas l’origine), et surtout de nombreuses espèces d’oiseaux et d’animaux marins. Et le clou du spectacle, les pingouins de Humboldt : comme lors de notre visite de la réserve des pingouins de Humboldt au Chili, nous avons pu compter sur les doigts de nos mains les pingouins croisés ce jour-là.

Le candélabre tracé dans le sable depuis on-ne-sait-pas-combien-d'années
Un bateau de pêcheurs
2 pingouins de Humboldt posent avec un pélican

Conseils aux voyageurs :

Les tours en bateaux partent toutes les 2h, mais en basse saison, il est plus sûr de prendre le bateau à 8h car il n’est pas assuré d’avoir des départs après. Pour réserver votre tour, vous pouvez passer par une agence, ou plus simplement votre hôtel. Cela nous a coûté 30 ou 35 soles / personne. Les bateaux ont une capacité de 40 à 50 personnes, et même en basse saison, il y avait au moins 6 ou 7 bateaux qui partaient à 8h. Ne vous attendez pas à être seuls…

La réserve nationale de Paracas

La réserve nationale de Paracas est une presqu’île très proche de la ville, dans laquelle on peut faire un tour assez sympa. Pour faire ce tour, il y a plusieurs possibilités :

  • En vélo, pour les plus courageux que le soleil n’effraie pas (il ne pleut jamais ici, et quand on vous dit jamais, c’est vraiment jamais !)
  • En mini-bus touristique, pour ceux qui ont peu de temps : ceux-ci partent à 11h (vous pouvez donc enchaîner la réserve après les îles Ballestas), et font un tour de la réserve assez classique en 4h : centre d’interprétation, miradors, et arrêt assez long au village de pêcheurs de Lagunillas pour manger au restaurant. L’inconvénient, c’est que tous les mini-bus partent en même temps, donc à chaque arrêt, on allait être de beaucoup de monde !
  • En taxi, pour ceux qui sont en groupe et qui ont un peu plus de temps : c’est l’option que nous avons retenue ! Nous avons eu droit à un tour de 4h de la réserve : miradors, observation des fossiles, et plage de Las Minas pour nous baigner pour la 1ère fois dans la Pacifique, au lieu de passer 1h30 au resto comme le font les groupes !
Les nombreux fossiles de coquillages
La route faite en ... sel ! Heureusement qu'il ne pleut jamais ...
Vue d'un des miradors
Nous 4 sur une des plages
La plage rouge, la seule du Pérou, sur laquelle on n'a pas le droit d'aller
La petite plage de Las Minas, ça donne envie, n'est-ce-pas ?

Conseils aux voyageurs :

Si vous avez le temps, on vous recommande vraiment le taxi : il nous a coûté 80 soles (négocié par notre hôtel), et en mini-bus touristique cela coûte 20 soles par personne, donc 80 soles en tout ! Par contre, si vous partez en taxi, il faut partir avant les groupes : nous avons fait l’excursion de 9h à 13h. Il faut absolument éviter de partir à 11h sinon vous aurez tous les autres touristes et vous perdrez l’intérêt du taxi… Nous n’avons pas testé les restos de Lagunillas, il paraît qu’ils sont bons mais assez chers. La plage de Las Minas est un peu ombragée, et vraiment agréable ! Prévoyez-y du temps et n’oubliez pas votre maillot !

One Comment on “Paracas

  1. Pingback: Trujillo - Et avant les Incas ...