San Pedro de Atacama est une petite ville très touristique, située dans le désert d’Atacama, au nord du Chili. C’est de là qu’on part pour visiter l’ensemble des merveilles naturelles que l’on trouve dans le désert d’Atacama : si vous voulez voir des paysages lunaires, des lagunes toutes plus belles les unes que les autres, des geysers au lever du soleil et des salars (déserts de sel), vous êtes au bon endroit !

La ville de San Pedro

C’est vraiment une ville touristique : dans les rues s’enchaînent agences d’excursions, restaurants et hostels. Il n’y a pas grand-chose à faire dans la ville en elle-même, mis à part se poser sur la jolie place principale ou acheter quelques souvenirs et cartes postales.

Pourquoi faire 16h de bus pour aller jusque-là alors ? Eh bien, pour les magnifiques paysages qui entourent la ville, et qu’on a pu admirer 5 jours de suite !

Conseils aux voyageurs :

La ville est vraiment petite, vous ne serez jamais bien loin du centre où que soit votre logement. A savoir : la plupart des excursions proposent de venir vous chercher à votre hôtel, pratique quand il faut partir à 7h (voire plus tôt) !

Concernant les restaurants : il y en a des dizaines ! Nous avons testé le restaurant La Casona qui propose de nombreuses spécialités chiliennes : on vous le recommande ! On a aussi testé les empanadas de Las delicias de Carmen : ils étaient bons et copieux mais nous ont paru chers (3000 pesos) par rapport à ceux qu’on avait testés dans d’autres villes.

Pour aller aux points d’intérêts autour de la ville, il n’y a pas 50 possibilités : soit vous louez une voiture, soit vous partez avec une agence. Comme nous étions 4, il était plus économique de louer une voiture. En plus, ça permet d’aller à son rythme et d’éviter les bus touristiques : on était seuls sur certains sites ! L’inconvénient, c’est qu’il faut conduire et que les routes, bien que praticables, sont un peu fatigantes (prévoir au moins 2 conducteurs) car c’est de la piste la moitié du temps.

Où louer une voiture ? Il y a une seule agence à San Pedro : Europcar, qui ne propose que des 4*4 et des 4*2 (assez chers, du moins au dernier moment). Nous avons finalement opté pour une location de voiture à l’agence Europcar de l’aéroport de Calama (1h de route de San Pedro), avec retour du véhicule à San Pedro. Pour une voiture classique (réservée la veille par internet), on en a eu pour 170 000 pesos pour 4 jours, plus 41 000 pesos d’essence. Pour faire les mêmes excursions avec une agence, on en aurait eu entre 280 000 pesos et 600 000 pesos pour 4 (selon les 3 agences qu’on a étudiées, les prix sont très différents). A noter que toutes les agences vont vous proposer des packages de 3 ou 4 jours d’excursions : si vous prenez toutes vos excursions dans la même agence, cela vous fera gagner plusieurs dizaines de milliers de pesos par personne.

Concernant le mal de l’altitude : vous ressentirez peut-être les effets de l’altitude (souffle court principalement) en arrivant à San Pedro, mais c’est en allant sur les lieux autour de San Pedro qu’il faut faire attention. Vous trouverez dans les guides touristiques et sur internet tous les conseils pour éviter le mal de l’altitude, et comment le gérer si ça arrive. Il ne faut pas le prendre à la légère, ça peut être très grave. On vous recommande de faire les excursions du site le plus bas au plus haut : ainsi, ne démarrez pas le lendemain de votre arrivée avec l’excursion aux geysers à 4 400 m ! Surtout qu’il faut partir à 4h du matin et que la fatigue est un facteur qui peut aggraver le mal de l’altitude.

La vallée de la Lune (altitude: 2500 m)

C’est l’excursion la plus facile, car la vallée de la Lune est située à 5km de San Pedro. Certains la font même à pied ou en vélo ! Mais les routes qui montent en plein cagnard, et la piste caillouteuse, nous ont fait passer notre tour et nous nous sommes rendus en voiture à la vallée de la Lune.

Comme vous le verrez sur les photos ci-dessous, ce site porte ce nom car le paysage est assez lunaire (enfin, du moins, c’est comme ça qu’on se représente la Lune). Il est recommandé d’y aller au coucher du soleil, mais dès que le soleil avait disparu, nous nous sommes fait ramener par des gardes jusqu’aux voitures.

Conseils aux voyageurs :

Si vous partez par vous-même, n’hésitez pas à y aller pour le coucher du soleil : tous les bus repartaient quand on arrivait au point de vue ! Aucune difficulté à y aller en voiture.

Alice, Aïda et Cléo dans la Cordillère de Sel
La Vallée de la Lune
En attendant le coucher du soleil !

Les lagunas altiplanicas (altitude : 4 400 m)

C’est une journée où on peut voir jusqu’à 5 lacs (nous nous sommes contentés de 4), avec de jolies couleurs et quelques oiseaux typiques des Andes.

On a commencé par les lagunas Miscanti et Miniques, où on peut voir quelques espèces d’oiseaux andins. Puis nous sommes allés à la laguna des Piedras Rojas (« pierres rouges »), avec des couleurs magnifiques et des flamants roses qui s’y nourrissaient ! Et enfin, nous avons fini avec la laguna Tuyajto, mais qui nous a paru bien fade après celle des Piedras Rojas.

Conseils aux voyageurs :

La route est longue, mais asphaltée sur les 2/3 du trajet. Là où nous avons eu le plus de difficultés, c’est pour l’accès aux lagunas Miscanti et Miniques : il y a de très gros trous sur 1 ou 2 km, il faut aller doucement. La route qui mène à la laguna Piedras Rojas se transforme en piste, correctement damée. Sur la route, vous pouvez vous arrêter pour visiter quelques villages, mais à part les places des villages et leurs églises, il n’y a pas grand-chose à y faire.

Les excursions organisées comprennent en général un 5ème lac : la laguna Chaxa. On y voit normalement des flamants roses, mais à l’Office du Tourisme, on nous a dit qu’il n’y en avait pas en cette période de l’année. Ces excursions commencent tôt et arrivent en général à la laguna Piedras Rojas vers 11h. Essayez d’y arriver en début d’après-midi, il y aura beaucoup moins de monde !

La laguna Miscanti, et des volcans derrière
La laguna Miniques
La laguna des Piedras Rojas
Toujours la laguna Piedras Rojas
Le long de la laguna des Piedras Rojas (c'est encore du sel !)
Les vigognes sur le lac

Les lagunas Escondidas (altitude : 2 400 m)

Alors ça, c’est bien quelque chose qu’on n’imaginait pas du tout pouvoir faire au Chili : se baigner dans des lacs tellement salés qu’on y flotte ! Comme dans la Mer Morte ! Mais il y a effectivement 2 endroits autour de San Pedro où on peut flotter dans de tels lacs : la laguna Cejar et les lagunas Escondidas. Nous avons testé les 2èmes car la 1ère était plus chère et plus connue. Nous y sommes allés un matin, et nous n’avons pas été déçus : l’eau est froide mais quelle sensation ça fait de flotter ! Et en plus, le lieu est très beau, avec plein de petits lacs entourés de sel.

Conseils aux voyageurs :

Les lagunas Escondidas s’appellent aussi lagunas Baltinache (selon les plans). La route pour y aller n’est pas des plus agréables : un peu de route asphaltée mais surtout 40 km de piste peu damée et bien caillouteuse. Ça passe en voiture classique, mais c’est sûr que ça aurait été plus confortable en 4*4 !

Les excursions pour ces lagunas partent vers 15-16h de San Pedro. Visez-donc d’y aller le matin, vous serez presque seuls ! Il y a une aire de pique-nique et des douches pour enlever les épaisseurs de sel après la baignade.

Une des lagunas
Trop facile de flotter !

Les geysers d’El Tatio (altitude : 4 300 m)

C’est un des lieux les plus connus autour de San Pedro : un champ de geysers, dont quelques-uns crachent à plusieurs mètres de haut (la plupart crachotent à 10-20cm…)! Il y a aussi beaucoup de panaches de fumées, ça fait une atmosphère très particulière… pour qui aime se lever tôt ! Eh oui, les geysers s’admirent essentiellement au lever du soleil car c’est le moment de la journée où la différence de température est la plus forte entre le sol froid et l’eau chaude. Nous sommes restés de 6h30 à 10h là-bas (lever du soleil à 7h), et on voyait bien qu’il y avait de moins en moins de fumée. Par contre pour les jets d’eau, ça n’était pas flagrant… Le second avantage d’y arriver tôt, c’est que l’on ne sait pas à quoi s’attendre et qu’on découvre le paysage petit à petit !

Le retour sous le soleil permet d’admirer des paysages magnifiques : des lacs peuplés d’oiseaux et de guanacos, des déserts arides, des montagnes colorées… Nous avons pu nous arrêter assez souvent pour faire de belles photos étant en voiture !

Conseils aux voyageurs :

C’est le trajet qu’on a le plus hésité à faire en voiture : à en croire les chiliens, la route est très difficile. A en croire les blogs français, elle se faisait sans problème. On a finalement tenté et on n’a pas regretté : la route est dangereuse d’après les chiliens car elle tourne en passant dans des collines. Mais si vous avez déjà conduit sur des routes de montagne en France, ça ne devrait pas vous faire peur ! Il faut juste conduire doucement, car vous ferez l’aller en pleine nuit. La piste est en super état, elle est très bien damée, l’une des meilleures pistes qu’on ait eues ! Attention cependant : on passe par un ou deux endroits où il y a des lits de rivière. Il n’y avait pas d’eau quand nous sommes passés, mais demandez à la police de San Pedro s’il n’y a pas de soucis. Ne demandez pas à l’office du tourisme et encore moins aux agences : ils vous diront toujours que les trajets sans 4*4 sont infaisables ! Ils veulent vendre de l’excursion…

Pour le trajet aller, il y a deux solutions : soit comme nous, vous partez avant les minibus des agences et avec un GPS vous y arrivez tranquillement sans vous faire dépasser par ces minibus (on est parti à 4h10, les agences se mettant en route entre 4h30 et 5h). Soit vous partez en même temps que les agences et vous les suivez : c’est plus facile pour voir la route, par contre les minibus vont vite donc il faut suivre ou se faire dépasser en permanence, ce qui n’est pas rassurant sur des routes qui tournent pas du tout éclairées. On a mis 1h50 à faire le trajet (en roulant vraiment doucement), et les 1ers minibus nous ont rattrapés à la barrière pour entrer sur le site.

Vers 8h30, les minibus des agences repartent et à 9h, vous êtes seuls sur le site ! Il reste encore de belles photos à faire, et si vous avez le courage, vous pouvez vous baigner dans la piscine d’eau thermale.

Au retour, on vous recommande de vous arrêter au tout petit village de Machuca pour tester les brochettes de lama et les excellentes empanadas au fromage de chèvre !

Les fumerolles avant le lever du soleil
Au lever du soleil...
Un des geysers les plus impressionnants (oui on sait, ça ne crachait pas bien haut...)
Ca bouillonne !
Sur la route du retour des geysers
Quelques animaux croisés sur la route

Les autres excursions

Alice et Aïda ont fait l’excursion au Salar de Tara : c’est une excursion qui doit forcément se faire via une agence car il n’y a pas de route, il faut rouler dans le désert. Les paysages sont apparemment très jolis et atypiques, mais si vous faite l’excursion jusqu’à Uyuni par la suite, vous y verrez un peu la même chose.

Il y a également des excursions pour grimper sur des volcans, et une excursion dans la vallée de l’Arcoiris pour voir des montagnes avec de magnifiques couleurs : nous ne les avons pas faites donc on vous laisse vous faire votre avis !

Et enfin, il y a les fameuses excursions de 3 jours dans le Sud-Lipez en Bolivie pour rejoindre le Salar d’Uyuni : à suivre dans un prochain article !