Sucre est l’une des deux capitales, avec La Paz, de la Bolivie. La ville est agréable à parcourir, même si on en a fait le tour en deux petites journées. Elle est également reconnue pour permettre aux visiteurs ayant un peu de temps de prendre quelques cours d’espagnol. L’accent y est facile à comprendre et les prix ne sont pas chers pour des cours individuels. Enfin, le marché artisanal des tissus de Tarabuco en fait également un très bon prétexte de visite !

Sucre, déambulations dans la ville

Au cours de la semaine que nous avons passée à Sucre, nous avons pu nous promener un peu partout. La balade en centre-ville autour de la plaza 25 de Mayo nous a amené à visiter la Casa de la Libertad, qui est un musée qui nous a donné de bonnes bases sur l’Histoire de la Bolivie. La visite ne coûte que 10 $B, et pour le même prix la visite peut être guidée en anglais, français ou espagnol. Le faire sans guide ne sert vraiment pas à grand-chose car le musée est très petit et sans panneaux explicatifs.

Conseils aux voyageurs :

Passez repérer les horaires des visites guidées à la Casa de la Libertad au plus tôt à votre arrivée à Sucre pour pouvoir en profiter !

Le marché central, à quelques cuadras de la plaza, nous a paru immense et très bien organisé ! Chaque partie du marché a sa spécialité : viande, fruits, légumes, pain, gâteaux, pommes de terre, gelées dont les boliviens raffolent, et même jus de fruits frais ! Ce dernier stand est d’ailleurs le mieux présenté et nous n’avons pu nous empêcher de le tester !

Au marché central : stand de gélatines (les Boliviens semblent en raffoler !)
Au marché central : le stand des gâteaux ! Bon appétit !
Au marché central : les stands de jus de fruits frais
Evidemment, on a craqué !
Evidemment, on a craqué !

Nous avons également visité l’hôtel Parador Santa Maria Real qui est dans une ancienne maison coloniale : c’est le plus bel hôtel de la ville ! Il se visite sans problème en demandant à l’accueil, nous avons même eu droit à une visite privée de la part du directeur en personne qui nous a trouvé dans l’un des patios !

Le point de vue de la Recoleta donne un bon aperçu général de la ville. Sur le chemin de la montée, nous avons pu visiter le musée des textiles Asur. La visite est intéressante, et on voit pas mal de textiles du coin et de différentes régions. Malheureusement, il est interdit de prendre des photos à l’intérieur… Mais pas de panique, nous en avons pris dans une boutique près du centre !^^ Les premiers très colorés représentent en général quelques histoires du village où ils ont été tissés : cela peut être des scènes de mariage, de la vie quotidienne, de l’agriculture, etc. Ce sont les tissus des ethnies Tarabucos. Les seconds, en général rouges et noir, et plus rarement noir et blanc, représentent des animaux mythiques et des formes géométriques. Ils sont réalisés par les ethnies Jalqu’as. Ces deux types de textiles sont principalement décoratifs.

Un des patios de l'hôtel Parador
Le toit-terrasse de l'hôtel Parador
Un tissu Tarabuco
Un autre tissu Tarabuco
Un tissu Jalqu'a
Un tissu Jalqu'a
Un autre tissu Jalqu'a
Un autre tissu Jalqu'a
Vue sur la ville depuis le mirador de la Recoleta
Vue sur la ville depuis le mirador de la Recoleta

Comme beaucoup de voyageurs au long cours de passage à Sucre, nous en avons profité pour prendre quelques heures de cours d’espagnol ! Les cours sont bien moins chers qu’en France, et il y a la possibilité de les prendre en cours individuels. Nous avons pris 3 fois 4h de cours avec notre prof Marisol, qui nous a appris (ou fait réviser pour Simon), les temps du passé et du futur, tout en discutant et en partageant sur la Bolivie et la France ! Une très bonne méthode d’apprentissage, et qui plus est un moment sympa !

Conseils aux voyageurs :

Les cours que nous avons pris sont avec la South American Spanish School, tenue par Berta chez qui nous logions. Quel que soit votre niveau, cela peut toujours vous permettre de progresser ou de vous remettre à niveau.

Pour le logement, nous étions donc chez Berta Homestay, superbe adresse (vous la trouverez sur AirBnB) ! Berta est adorable ainsi que toute sa famille. Elle nous a fait profiter également d’un cours de cuisine bolivienne et nous a montré un documentaire sur les mines de Potosi. Pour ceux qui veulent faire un peu de volontariat avec une école de petits boliviens, c’est également un bon endroit. Son Homestay est en train de s’agrandir et offrira bientôt encore plus de chambres. La totalité des voyageurs que nous y avons rencontré y était depuis 1, 2, 3 semaines ou plus !

Les cours d'espagnol c'est cool avec Marisol !
Cours de cuisine chez Bertha !

Conseils aux voyageurs : 

Si un petit chocolat chaud vous tente, ceux de Para Ti sont également excellents ! Il y a quelques boutiques autour de la plaza 25 de Mayo.

Nous avons testé également le Condor Café, bonne adresse !

Le marché de Tarabuco

C’est le plus grand et le plus beau marché de textiles que nous ayons pu voir en Bolivie ! Si vous voulez repartir avec un joli souvenir de Bolivie, c’est ici qu’il faut se rendre ! Tarabuco est située à une heure et demie de Sucre environ et le marché a lieu tous les dimanches. On y retrouve les tissus « classiques » de Bolivie, mais aussi pas mal de tissus régionaux, dont ceux présentés plus haut. Les artisans aux alentours du village viennent y vendre leur production. On y croise aussi pas mal de locaux habillés de manière traditionnelle, notamment les cholitas, ces femmes boliviennes habillées d’une jupe plus ou moins longue selon la région, les cheveux tressés avec des sortes de petits pompons au bout, et la tête coiffée d’un chapeau melon trop petit pour elles ! Beaucoup de boliviennes portent également sur le dos un tissu qui fait office de sac à dos. On a même l’impression pour certaines qu’elles portent toute leur maison sur le dos tellement certains paquetages sont énormes !

Discussions sur le marché
Discussions sur le marché
Une Cholita fait son marché
A droite, vous voyez un des chapeaux typiques de cette région, qui reprend la forme des chapeaux des anciens combattants des Conquistadores
2017 04 - Sucre 065
On adore vraiment toutes ces couleurs !
Un des nombreux étalages de tissus
Une vendeuse de feuilles de coca (oui, les sacs rouges en sont remplis !)

Conseils aux voyageurs :

Le marché dure jusque 14h tous les dimanches. Nous vous conseillons de vous y rendre en minibus. La station est localisée sur Maps.me « bus para Tarabuco » sur l’avenue Jaime Mendoza. Le minibus coûte 10$B et part dès qu’il est plein (on y était vers 8h30, des minibus partaient toutes les 5 min). Des agences de voyage proposent le trajet pour 40$B mais vous serez contraint de suivre leurs horaires et ils seront très incitatifs à ce que vous alliez manger à leur « super restaurant avec une folle représentation de danse locale » …

One Comment on “Sucre et Tarabuco – Les couleurs boliviennes

  1. Coucou une explosion de couleurs, c’est beaucoup plus sain qu’une explosion à la mine!