La ville de Pushkar est la plus petite ville de notre voyage au Rajasthan. Mais évidemment, on a choisi de la visiter quand elle était la plus envahie de touristes occidentaux et indiens, et de pèlerins hindous : lors de la plus grande foire aux dromadaires d’Inde !

La ville et son lac sacré

Pushkar est une ville sainte pour les hindous, et elle abrite le seule temple au monde dédié uniquement à Brahma, l’un des dieux les plus importants de la religion hindou. Toute l’année, de nombreux pèlerins se pressent de toute l’Inde pour venir se purifier dans son lac sacré, dont l’eau a la réputation de tout guérir, notamment les maladies de peaux (on vous laisse imaginer toutes les bactéries que peut contenir ce lac, beurk !). Le rituel est immuable depuis des années, ce sont chaque matin des dizaines, des centaines, voire des milliers de personnes (lors de la foire aux dromadaires) qui se pressent sur les ghâts (les quais qui entourent le lac) pour se purifier. Le spectacle est magnifique, les femmes portent des saris très colorés, mais quelle frustration : les photos sont interdites au niveau des zones d’ablutions, on a dû aller de l’autre côté du lac pour prendre quelques clichés d’ensemble…

Juste à la sortie de la ville se dresse une colline avec un temple à son sommet (le temple Savitri): le temple est quelconque mais la vue est panoramique sur Pushkar !

Les ghâts vus du haut (on ne peut pas prendre de photos dessus...)
Au coucher du soleil
Les ghâts vus depuis la colline du temple Savitri : vous devinez la marée humaine au bord du lac ?
La ville, son lac et la foire (à gauche)
Vente de poudre colorée pour les "bénédictions"

Conseils aux voyageurs :

Si vous allez à Pushkar durant le festival, réservez tôt ! On a réservé 10 jours avant dans une guesthouse qui venait juste d’ouvrir (c’est pour cela qu’elle avait encore des chambres disponibles), mais il y avait vraiment très peu de choix ! Nous avons logé dans la guesthouse Seven Chakra Art Hotel, petite guesthouse sympa avec des tarifs raisonnables pendant la foire (1120 Rs / nuit avec petit-déjeuner), un peu excentrée mais si on aime marcher, pas de problème.

On est allés manger dans un hôtel qui nous a vraiment donné envie : si vous arrivez à réserver une chambre, vous ne serez pas déçus ! Il s’agit du Inn Seventh Heaven (prix très corrects hors période de foire…).

Quant aux restos, on a eu de bonnes surprises, notamment au Honey & Spice et à Sixth Sense, le restaurant sur le toit de l’hôtel Inn Seventh Heaven (un talhi très copieux avec dessert, suffisant pour 2, à 350 Rs !).

Pushkar Camel fair : la plus grande foire aux dromadaires d’Inde !

Lorsque nous avons vu dans notre guide de voyage qu’il y avait la plus grande foire aux dromadaires d’Inde fin octobre à Pushkar, nous avons prévu notre itinéraire au Rajasthan pour pouvoir y assister ! Et même si cela a impliqué de « supporter » une foule de touristes sans précédent, nous n’avons pas regretté d’y être allés !

Durant les 8 jours du festival, des milliers d’indiens, venant du désert du Thar notamment (désert situé à l’ouest de l’Inde, à la frontière avec le Pakistan), viennent pour vendre ou acheter des dromadaires et des chevaux. La foire se déroule à l’extérieur de la ville, mais la ville elle-même est envahie de visiteurs et de touristes. Les rues du centre sont même interdites aux voitures (mais il y a quand même des motos et quelques tuks-tuks) !

Durant la foire, on trouve aussi un marché d’artisanat et des animations sont organisées tous les jours : tournois de sports avec des équipes d’indiens et d’étrangers ; concours de la plus belle moustache ; concours de chants ; démonstration de dressage ou de danse de dromadaires ; tour en montgolfière captive ; etc. Nous avons assisté à certaines de ces animations, dans une très bonne ambiance !

Bienvenue à la foire aux dromadaires ! Evidemment, des balades à dos de dromadaires ou dans les carrioles tirées par ces mêmes dromadaires sont possibles, mais on a préféré se réserver pour notre excursion dans le désert près de Bikaner (à suivre!).
Tournoi d'un sport très réputé en Inde (dont on a oublié le nom)
Et à l'écart des animations pour les touristes, les dromadaires attendent d'être vendus.
De nombreuses boutiques proposent tout un tas d'accessoires pour dromadaires ! Qui veut un petit collier, c'est d'un chic !
"Eh bah moi, j'suis fatigué !"
On assiste par hasard à un défilé des écoles de la ville, où les enfants sont déguisés en personnages de la religion hindou. Pire qu'un déguisement Halloween (on était d'ailleurs le 31 octobre...)
2017 10 30 - Pushkar 119
Concours de la plus belle moustache
Concours de la plus belle moustache
Impressionnant, non?
Les montgolfières captives (on n'a pas encore bien compris l'intérêt du vol de nuit...)
Un bout de la foire vue d'en haut

Conseils aux voyageurs :

Le programme des manifestations est disponible sur internet (https://www.pushkarmela.org/program), et est affiché tous les matins (pour le jour-même) au stade Mela Ground, où ont lieu une bonne partie des animations. Pour profiter de la foire et du marché d’artisanat, il suffit de s’y balader.

Nous étions à la foire du 30 octobre au 1er novembre, soit du 3ème au 5ème jour (les dates changent en fonction de la pleine lune, vérifiez avant !). Nous avons regretté de ne pas y être arrivés avant pour voir arriver les caravanes de dromadaires du désert (elles arrivent entre 5 jours avant et la veille du début de la foire). Par contre, les animations sont de plus en plus nombreuses à mesure que la foire avance. Il faut donc faire un choix, ou rester 8 jours sur place (mais ça, on ne vous le recommande pas, ça fait long quand même… 2 jours et demi nous ont paru suffisants) !