Et oui c’est l’une des premières choses qui étonne quand on plonge dans cette mer déjà bien bleue : les étoiles de mer sont bleues aussi ! Elles se sont bien adaptées à leur environnement : on est bien dans les eaux chaudes de l’équateur !

Les îles Togian (Togean Islands en anglais) sont de petites îles perdues entre la Sulawesi centrale,  Gorontalo, et… le paradis ! Car oui il faut le dire, ce n’est pas l’étape la plus difficile de notre voyage : bungalow avec vue sur mer, une eau turquoise tellement chaude qu’on s’y brûle en y entrant, des spots de snorkeling comme on n’en avait pas encore vus, et tout ça à seulement… 2 jours de transport de Rantepao, notre étape précédente !^^ Non, non, on ne va pas au paradis sans le mériter !

Romain, Cléo et Hélène : après 2 jours de voiture et 1h de speed boat, nous voici dans notre petit bateau pour arriver enfin au Paradis !
De jolies îlots déserts...

Autour du Poki Poki

Pendant les quelques jours passés aux Togians, nous étions au Poki Poki, un ensemble de bungalows sur la plage tenus par Angie et David un couple Austro-germanique. Le Poki Poki propose pas mal d’activités. Celles qu’on a testées sont : le snorkeling (évidemment !), la visite d’un village bajau, l’observation d’oiseaux, une randonnée sur l’île jusqu’au village de Bomba, et un cours de cuisine.

Même le logo est joli !
On était au Poki Poki pendant la pleine lune : pas de loups-garous, mais malheureusement peu d'étoiles visibles dans le ciel !
Un des bungalows... dure la vie ! Précisons quand même qu'il n'y avait pas d'eau chaude, seulement un bac d'eau pour se laver, et de l'électricité seulement de 18h à 23h ! Et on a même dormi avec une petite chauve-souris dans le bungalow ! De vrais aventuriers j'vous dis !^^
Un des bungalows... dure la vie ! Précisons quand même qu'il n'y avait pas d'eau chaude, seulement un bac d'eau pour se laver, et de l'électricité seulement de 18h à 23h ! Et on a même dormi avec une petite chauve-souris dans le bungalow ! De vrais aventuriers j'vous dis !^^
La jetée du Poki Poki, et le coucher de soleil, souvent magnifique !

Activité n°1 : snorkeling !

Nous avons dû passer la moitié de notre temps dans l’eau aux Togians. Les fonds marins sont superbes, la visibilité est très bonne, et l’eau chaude ! En nageant à une cinquantaine de mètres à partir du ponton du Poki Poki, on peut voir les premiers coraux et poissons, mais pour voir les meilleurs spots, il faut se déplacer en bateau jusqu’en pleine mer ou autour d’autres îles. C’est ce que nous avons donc fait en allant jusqu’aux récifs d’Atoll (où nous avons fait du snorkeling à côté de notre premier « mur » de coraux, c’est-à-dire qu’il y a comme un immense mur qui tombe à pic, sans qu’on ne voit le fond, le tout recouvert de coraux) ainsi qu’autour de l’île de Taupan (on se croyait dans un aquarium tellement il y avait de poissons colorés et de coraux à perte de vue).

Première sortie snorkeling en face du Poki Poki
L'étoile de mer dont Romain est devenu fan aux Togians. C'est sans compter les dizaines que nous verrons plus tard à Bunaken !
L'un des nombreux trucs bizarres qu'on peut voir sous l'eau...
Au spot de snorkeling "Atoll"
Voici le "mur" !
Simon est devenu un fan inconditionnel des Némos !
Et enfin, le spot de Taupan : voici déjà une sorte d'écrevisse un peu peureuse!
Quand on vous disait qu'on se croyait dans un aquarium...
Photo tuba 1 !
Photo tuba 2 !
Une jolie raie à points bleus.
Une petite murène !
Encore un "mur" !

Conseils aux voyageurs :

Les excursions snorkeling depuis le Poki Poki ne sont pas très chères : 300 000 Rp pour la demi-journée jusqu’à Taupan ou Atoll pour un bateau (à partager entre le nombre de personnes qui sont sur le bateau avec un maximum de 5 personnes) ou 550 000 Rp pour la journée. Vous pouvez combiner une demi-journée de snorkeling avec une autre activité, à arranger sur place avec Angie et David.

Activité n°2 : le cours de cuisine !

Il faut dire que l’on mange bien au Poki Poki ! Et quand on mange bien, on aimerait bien refaire les recettes à la maison. Nous avons donc pris un cours de cuisine avec Mila la cuisinière du Poki Poki afin d’en apprendre plus sur les bons plats qu’elle nous préparait. En revanche, vous n’aurez droit qu’à quelques photos succinctes, le reste viendra pour le prochain défi ! 😉

Ca a l'air bon, n'est-ce-pas ?
Du curcuma, qu'on a utilisé dans plusieurs plats, notamment le fameux riz jaune ! (moi qui croyais que le riz jaune était une sorte de riz différente...)

Conseils aux voyageurs :

Le cours de cuisine coûte 50 000 Rp par personne et on prépare soit le repas du midi, soit le repas du soir pour l’ensemble des touristes du Poki Poki. Mila et Angie mettent un peu en scène le cours dans la salle commune pour que ce soit convivial, et ça l’était 

Activité n°3 : Randonnée jusqu’à Bomba, le village voisin

C’était censé être une marche dans la jungle de 45 min aller, 45 min retour avec un petit tour de Bomba. Finalement nous avons plutôt fait 2h aller, 45min retour et petit tour dans Bomba. En soit, vous me direz, c’est mieux, sauf que par la chaleur qu’il faisait, nous étions tous assez fatigués et pressés d’aller manger un peu, après plus de 3h à marcher. On a tout de même vu quelques choses sympas : des fours pour produire du sucre de palme (oui de palme et non pas de canne), une grotte aux chauves-souris, quelques plantations de patates douces et d’ananas, etc. Un couple d’allemands qui était avec nous s’est même baigné dans un point d’eau douce sur la route du retour !

Et c'est parti !
Durant la rando, on a appris comment faire un feu à partir de sève d'arbre (rassurez-vous, la forêt n'a pas brûlé après!)
Un champ de patates douces !
Et un ananas tout juste coupé de son arbuste, que l'on dégustera en arrivant à Bomba... miam !

Conseils aux voyageurs :

Si vous tentez la rando, mettez des chaussures de marche et protégez-vous un peu les jambes (pour les filles seulement) et surtout emportez assez d’eau. On peut toujours en acheter à nouveau à Bomba si nécessaire. Coût de la rando : 50 000 Rp par personne. La rando peut être faite tout seul mais le chemin est parfois compliqué à trouver car il n’est pas très souvent tracé, et l’intérêt de la rando se trouve surtout dans les explications du guide.

Activité n°4 : L’observation d’oiseaux

C’était un peu une déception sur ce point : on fait du bateau pour aller à un ponton au-dessus duquel passent des oiseaux après le coucher du soleil. Nous avons moyennement apprécié parce qu’on voyait les oiseaux de loin, environ 50 à 150m, après le coucher du soleil, donc pas beaucoup de luminosité, et il y en a de quelques-uns qui passent et c’est tout. Nous aurions préféré passer une heure de plus à faire du snorkeling à Atoll plutôt que d’aller voir ces oiseaux, même s’il est vrai que nous n’avions jamais vu de tels oiseaux.

Voilà un des fameux oiseaux... On a du mal à cacher notre enthousiasme ! ^^

Conseils aux voyageurs :

Vous pouvez intégrer l’observation des oiseaux avec la visite d’un village Bajau et une session snorkeling à Atoll pour 450 000 Rp au lieu de 300 000 Rp par bateau pour la demi-journée.

Activité n°5 : Visiter un village Bajau

Un peu à l’Est de Poki Poki se trouve un petit village Bajau. Ce sont anciennement des nomades des mers qui bâtissaient leurs habitations sur la mer et ne venait sur terre que pour faire le plein de nourriture. Aujourd’hui en Indonésie, ils ont été contraints de se sédentariser par le gouvernement. Ce petit village Bajau est donc accessible en permanence. Il n’y a pas grand-chose à y faire à part se balader dans les rues. Nous y avons été accueillis par tous les enfants du village et ils sont restés avec nous du début à la fin. Ils doivent sûrement voir beaucoup moins de touristes qu’au village Bajau de Malenge qui est bien plus connu des touristes.

Le village bajau que l'on a visité

Conseils aux voyageurs :

Vous pouvez intégrer l’observation des oiseaux avec la visite d’un village Bajau et une session snorkeling à Atoll pour 450 000 Rp au lieu de 300 000 Rp par bateau pour la demi-journée.

Le reste

David et Angie proposent d’autres activités et proposent même aussi de faire des activités auxquelles eux n’ont pas encore pensé ! Camping dans la jungle, tours en canoë (ils en ont à dispo gratuitement sur la plage), même camping sur la plage, ce qui a failli arriver à Anne et Emilien, deux français qui étaient au Poki Poki en même temps que nous et qui souhaitaient rester un nuit de plus alors que le Poki Poki était plein. Si vous avez une idée derrière la tête, faites-leurs en part, ils feront tout ce qu’ils peuvent pour la réaliser !

Conseils aux voyageurs :

Le Poki Poki, comme pas mal d’hébergements sur les îles, est isolé : pas de connexion internet, pas de téléphone, pas d’hôtels voisins, la jungle derrière, la mer devant, la plage à droite, la plage à gauche. Nous y avons passé quelques jours très agréables (cadre idyllique, nourriture excellente, activités variées, ambiance très conviviale…), et on recommande donc sans hésiter d’aller passer un peu de temps là-bas ! Vous pouvez tenter d’arriver sans réservation, mais nous avons vu des personnes qui ont dû rebrousser chemin, l’hôtel étant plein. Dans la mesure du possible, envoyez un mail au moins 2 semaines (c’est la fréquence à laquelle David et Angie vérifient leurs mails en allant à Ampana à une heure de bateau du Poki Poki) avant d’arriver pour réserver afin de ne pas devoir faire demi-tour en arrivant…

Comment arriver au Poki Poki depuis…

  • Rantepao / Pays Toraja :
    • Soit vous prenez un chauffeur privé (2 000 000 Rp / voiture) pour faire le trajet Rantepao/Ampana. Il peut être fait en 1 jour mais nous le déconseillons vivement pour des raisons de sécurité (un seul chauffeur qui conduit pendant 16h environ…). Sinon en deux jours, en faisant un arrêt à Tentena. C’est ce que nous avons fait en ayant prévu d’aller visiter les cascades de Saluopa. En partant assez tôt le 1er jour, on a même le temps d’aller se baigner dans le lac de Tentena !
    • Soit vous prenez un bus de nuit depuis Rantepao. Le trajet peut s’avérer incertain car les routes sont boueuses. Nous avons lu un article dans lequel les voyageurs ont dû aider à sortir le bus de la boue.
    • Soit vous prenez un avion jusqu’à l’aéroport le plus proche d’Ampana puis un taxi (6h de route) pour rejoindre Ampana.

Une fois à Ampana, il y a deux possibilités : soit le ferry public qui met 3h à arriver au point le plus proche du Poki Poki, soit le speed boat qui met 45 min à arriver en face de Bomba divers depuis lequel le Poki Poki vient vous chercher si vous avez prévenu avant que vous arriviez.

  • Gorontalo :
    • Il y a un ferry de nuit qui met environ 11h et qui vous dépose à Wakai. Attention seulement 2 départs par semaines ! Depuis Wakai, il faut trouver un bateau qui vous emmène au Poki Poki pour 2h de trajet. Nous avions arrangé ce trajet dans le sens Poki Poki à Wakai avec David et Angie pour 500 000 Rp pour un bateau.

Le ferry possède différentes classes de la moins chère à la plus chère :

  • Economy : vous avez un siège peu inclinable sur le pont supérieur (couvert et ouvert sur l’extérieur). Immersion totale dans la population locale et dans les vapeurs de cigarette. Une place vaut 63 000 Rp.
  • Tatami : vous avez un tatami sur le pont supérieur à côté des sièges economy. Vous êtes donc allongé, ce qui change tout de même pas mal de choses pour dormir. On ne se souvient plus du prix.
  • Business class (ou Klas Bisnis en indonésien^^) : vous avez un siège plus inclinable, ou mieux un tatami si vous arrivez assez tôt pour en réserver un. Si la clim est réparée d’ici là, tant mieux, sinon vous aurez chaud. Une place vaut 90 000 Rp.
  • Cabines : il y a 8 cabines climatisées de 4 personnes sur le bateau. Le coût par cabine est de 500 000 Rp auquel il faut ajouter un billet economy par personne (donc + 63 000 Rp x le nombre de personnes).

Dans tous les cas, ce que nous recommandons, c’est d’être allongé. Une cabine si vous pouvez, sinon un tatami, ou encore un matelas dans la business class.

Bonus : les cascades de Saluopa à Tentena !

Sur la route des Togian, nous nous sommes arrêtés la nuit à Tentena afin de couper la route en deux, et aussi d’aller visiter les cascades de Saluopa. L’eau y est assez fraiche (seule Hélène s’est baignée de nous 4) mais la visite vaut largement le coup même si on ne s’y baigne pas.

Et ce n'est qu'une petite partie de la cascade !
Seule Hélène a eu le courage de se jeter à l'eau, elle était bien trop froide pour les 3 nordistes que nous sommes ^^

Conseils aux voyageurs :

Si vous faites la route en voiture depuis Rantepao, l’arrêt vaut le coup pour plusieurs raisons :

  • C’est sur la route, pas de gros détour nécessaire.
  • Ca coupe bien la route, on a moins l’impression de passer deux jours dans une voiture…
  • Ce n’est pas cher (20 000 Rp / pers)
  • C’est facilement insérable dans l’itinéraire et pour pas plus cher. Nous avons croisé des personnes qui avaient payé comme nous 2 000 000 Rp le trajet Rantepao/Ampana sans faire d’arrêt « touristique ».
  • Et enfin, c’est très beau à voir !

Pensez juste bien à préciser lorsque vous prenez votre chauffeur que vous voulez vous y arrêter pour ne pas payer de supplément une fois arrivés…

2 Comments on “Les îles Togian – Même les étoiles de mer sont bleues !

  1. Merci pour toutes ces précisions Annouar !! J’espère que tu as bien profité de ton séjour au Poki Poki et plus généralement aux Togians malgré la petite panne moteur !
    A bientôt !

  2. Bonjour

    Nous nous sommes rencontrés très brievement à Poki Poki, nous venions d’arriver alors que vous partiez (nous sommes le couple qui avions raté le bateau le 06 septembre puisqu’il était en panne)

    Super article, très bien expliqué bravo ! J’aimerai juste ajouter une information sur comment rejoindre Poki Poki, il y a aussi le vol Palu-Ampana direct qui fait 50min et qui coute 898.000 IDR soit 56 Euros, c’est de loin le moyen le plus facile pour rejoindre Ampana.

    Nous avions pris un vol Kuala Lampur ==>Jakarta (1h30) ==> Palu (2h30) ==> Ampana (50min) puis speedboat comme vous avez mentionné qui fait 45min

    N’oublions pas de remercier tout le staff de poki poki : Nine, Mila, Adul, Uya et Coco 😉