Bagan doit être l’endroit le plus connu du Myanmar, et probablement le plus visité avec le lac Inle. Même si cela implique de devoir croiser d’innombrables touristes, le site est tellement grandiose qu’il serait dommage de s’en priver !

A la découverte des temples

La plaine de Bagan contient des milliers de temples, stupas, pagodes… tous bouddhistes, évidemment ! Mais ces monuments varient en taille, en forme, en couleur, et c’est leur nombre qui rend ce lieu si unique.

Nous avons passé 4 jours à Bagan, durant lesquels nous avons pu visiter de nombreux temples grâce à notre scooter électrique. Les plus grands valent vraiment la visite, après il est impossible (et inutile) de vouloir visiter tous les petits temples, on a préféré se balader (en scooter) au milieu des temples et nous y arrêter quand la vue nous semblait jolie !

Nous deux devant le temple d'Ananda
A chaque entrée du temple, on découvre d'énormes Bouddhas debouts de plus de 10 m de haut
A chaque entrée du temple, on découvre d'énormes Bouddhas debouts de plus de 10 m de haut
Quelques niches dévoilent quant à elles de plus petits Bouddhas
Les fidèles peuvent venir dorer à la feuille d'or un autre petit Bouddha
Les fidèles peuvent venir dorer à la feuille d'or un autre petit Bouddha
La belle petite pagode Bupaya sur les bords de la rivière Irrawaddy
La belle petite pagode Bupaya sur les bords de la rivière Irrawaddy
Les immenses peintures murales de Sulamani
Les immenses peintures murales de Sulamani
Et le peu de plafond qu'il y reste
Et le peu de plafond qu'il y reste
Un peintre birman a reconstitué l'intérieur du temple n°1044 comme il l'était à la grande époque, il y a quelques siècles
Sur la gauche, la grande pagode dorée (et en travaux) de Dhamma Ya Zi Ka

Conseils aux voyageurs :

Nous avons logé à l’hôtel Shwe Nadi Guesthouse dans Nyaung-U : il vaut mieux ne pas réserver et venir demander le prix à la réception, car une chambre double avec salle de bain et petit-déjeuner coûte 30 000 Ks pour ceux qui ne réservent pas, et 40 000 Ks sur Booking. On n’était pas en haute saison donc on a eu de la place sans problème. Pour louer des scooters électriques (e-bikes), on vous déconseille ceux des hôtels : ils sont en général plus chers et en moins bon état ! Par exemple, juste en face de notre hôtel, il y avait un loueur de scooters à 5000 Ks / jour (négociable à 4000), les scooters étaient très bien et avaient une très bonne autonomie (on n’a jamais eu besoin de le recharger durant la journée).

Pour les restaurants, on a trouvé quelques adresses qui nous ont bien plu à Nyaung U:

  • Wonderful Tasty: un resto qui offre une cuisine très variée, mais on recommande particulièrement la cuisine indienne et népalaise (nos premiers mo-mos, une spécialité népalaise !)
  • Leo: bonne cuisine birmane
  • San Kabar: un resto italien qui fait de bonnes pizzas et pâtes (surtout pour ceux qui n’en ont pas mangé de « vraies » depuis longtemps !)

Ainsi qu’une très bonne adresse végétarienne à New Bagan : Moon 2.

A la recherche des plus beaux couchers et levers de soleil

Mais ce qui est encore plus beau qu’une plaine recouverte de temples, c’est une plaine recouverte de temples au soleil levant ou couchant ! C’est l’activité principale des voyageurs qui visitent Bagan : trouver THE temple pour admirer le lever ou le coucher du soleil ! Le temple idéal doit avoir son toit accessible pour prendre de la hauteur, ne doit pas avoir la vue vers l’est/l’ouest gâchée par des arbres, des câbles électriques, un parking…etc et il doit avoir quelques gros temples pas trop loin ! On ne va pas dire qu’on a trouvé le temple parfait, mais on en a trouvé plusieurs qui faisaient parfaitement l’affaire ! Vous jugerez sur les photos 😉

Evidemment, il y a beaucoup plus de monde au coucher du soleil (vers 18h) qu’au lever du soleil (vers 6h) : on a donc mis notre réveil 4 jours de suite à 4h45 (ça pique !), mais on n’a pu profiter que 2 fois du lever du soleil car la pluie était au rendez-vous les 2 autres fois.

Notre seule déception : ne pas avoir vu les montgolfières survoler les temples au lever du soleil. Les vols en ballon démarraient en théorie le 1er octobre, donc nous avions modifié notre programme pour arriver à Bagan le 1er octobre. Nous y sommes restés jusqu’au 5 octobre, mais à cause de la météo, les ballons n’ont jamais décollé. Un jour, on les a même vus prêts à partir au loin, mais ils sont finalement restés au sol.

Ce qu'on a fait le plus de fois en 4 jours : regarder le soleil se lever et se coucher !
Coucher de soleil depuis le best view point ever (nom sur maps.me, nous n'avons pas trouvé le nom du temple)
Lever du soleil depuis le sunrise point (maps.me)
Coucher du soleil depuis Oak Kyaung Gyi
Le soleil se lève calmement entre les temples
Et quelques minutes plus tard ! Nous sommes sur un temple à côté de Myauk North Guni.
Le panorama quelques minutes après !
Le coucher de soleil multicolore depuis la pagode Pyathada
Et la fameuse brume qui inonde les dizaines de temples

Conseils aux voyageurs :

L’application Maps.Me ne nous a jamais été aussi utile : des voyageurs ont recensé dessus les temples qui valent le coup pour l’aube ou le crépuscule ! On les a donc testés les uns après les autres. Ne perdez même pas votre temps à aller voir le coucher du soleil à la pagode Shwe-San-Daw, c’est tellement bondé que ça en est insupportable !

On a testé :

  • Le « Sunrise spot» sur Maps.me, face au temple 1438 : joli lever de soleil, dommage qu’il y ait un gros arbre au 1er Très facile d’accès par route goudronnée. On n’était que 6.
  • Le temple voisin de Myauk Guni Phaya: très joli lever de soleil, on peut y voir les ballons décoller…quand ils décollent ! Accès par route en terre. On était une dizaine.
  • Oak Kyaung Gyi: joli coucher de soleil, peu de monde. Accès par route en terre.
  • Le « Best view point of bagan» sur Maps.me (on y accède par la Dhamma-Yan-Gyi Phato) : très joli coucher de soleil, et on y était seuls ! Sûrement car ce temple semble fermé, on y accède car la porte en fer y est cassée.
  • Le « Best view point ever» sur Maps.me, proche de Sulamani : joli coucher de soleil, pas mal de monde malgré tout, et même le passage d’un contrôleur des billets d’entrée au site ! Accès par route en terre en bon état.
  • La Pyathada Paya : joli coucher de soleil avec très peu de monde (étonnant pour un si grand temple), mais malheureusement un parking au 1er plan qui gâche un peu… et on a été mis dehors par les gardiens 10 min après que le soleil se soit couchés, quand les couleurs étaient éclatantes. Accès par route en terre en bon état (les bus y passent).

Dans la mesure du possible, on vous recommande de repérer les temples pour les levers du soleil la veille, car de nuit, la route peut être compliquée. De même, ne faites pas comme nous et après un coucher de soleil, repartez toujours par la route que vous connaissez : on a voulu tester un autre chemin indiqué sur Maps.me, qui s’est avéré être à peine tracé, et on s’est perdus dans un champ alors qu’il faisait de plus en plus nuit …

Grimpette sur le mont Popa

Depuis Bagan, on peut aussi faire une excursion sur la journée pour aller gravir le mont Popa. C’est en fait une pagode qui est située tout en haut d’une colline, et il faut donc grimper une demie-heure pour arriver à la pagode. Sauf qu’on a voulu pimenter l’histoire, et on est allés visiter le mont Popa le 1er jour d’un week-end prolongé de 5 jours (un très long pont !). Il y avait donc un monde fou, notre taxi nous a déposé à 20 min à pied des escaliers tellement il y avait de bouchons, entre les bus, les motos, les camionnettes…. C’était sympa car ça mettait l’ambiance, mais il y avait de tels embouteillages dans les escaliers qu’on a mis plus d’une heure à les monter ! Arrivés en haut, la vue est plutôt jolie, et l’animation avec tous les fidèles est très sympa !

En général, après la montée jusqu’à la pagode, les touristes vont voir la vue depuis une montagne juste en face : cela permet de voir le mont Popa et sa pagode en entier ; mais à cause du monde, la route pour y aller était bloquée.

Le drapeau bouddhiste flotte à côté du mont Popa !
Les stupas dorés dominent la vue une fois arrivés en haut du mont

Conseils aux voyageurs :

Pour aller au Mont Popa, le plus simple est de prendre un taxi partagé. Avec notre hôtel, on pouvait avoir le taxi partagé à 15 000 KS/pers, on est donc passés par une agence recommandée dans Le Routard et on en a eu pour 9 000 Ks/pers. Routard oblige, on a partagé le taxi avec 2 françaises ^^ L’agence s’appelle Ever Sky Information et se trouve à côté de Thi Ri Pyitsaya 5st. Elle peut organiser d’autres excursions, n’hésitez pas à leur demander un devis, ils nous ont paru très pros !

L’avantage de cette excursion, c’est que ça ne vous empêche pas de voir le lever et le coucher du soleil le même jour (le départ était à 8h45 de notre hôtel, le retour en théorie vers 14h, en pratique pour nous à 15h30 mais il y avait vraiment du monde) !

Les ateliers de laque

La région de Bagan est réputée dans tout le Myanmar pour ses produits en laque. Il est possible de visiter des ateliers de fabrication mais comme nous y sommes allés le jour de Thidingyut (le jour férié qui correspond à la fin du carême bouddhique), les artisans ne travaillaient pas et on n’a pu visiter que les boutiques.

Les produits sont laqués aux couleurs traditionnelles jaune, orange et vert
Les produits sont laqués aux couleurs traditionnelles jaune, orange et vert
Le bleu est une couleur nouvelle

Conseils aux voyageurs :

Les ateliers de fabrication se trouvent tous dans le village de Myinkaba. On a visité la fabrique Golden Cuckoo Lacquerware, le proprio était très gentil mais les produits sont chers. Pour acheter des produits en laque moins cher, on peut aller au marché de Nyaung U, ou aux entrées des temples, mais c’est sûrement de la moins bonne qualité.

Le festival de Thidingyut

Durant notre séjour à Bagan avait lieu le festival de Thidingyut, aussi appelé festival des lumières au Myanmar. Le jour férié en lui-même est le jour de la pleine lune de fin septembre / début octobre, qui avait lieu cette année le jeudi 5 octobre. La veille et le lendemain étaient également fériés pour les écoles et les administrations. Et comme les 2 jours suivants étaient un week-end, il y avait donc un pont de 5 jours, que les birmans ont mis a profit pour voyager dans tout le pays ! On a croisé des centaines et des centaines de touristes birmans à Bagan, bien plus que tous les touristes occidentaux croisés en 4 semaines au Myanmar !

Pour ce festival de Thidingyut, les fidèles allument des milliers de bougies dans les temples, à la tombée de la nuit. Cela rendait une ambiance assez magique, et une famille nous a même demandé de participer avec elle à l’allumage des bougies dans une pagode, très sympa !

Nous avons pu participer à l'allumage des bougies avec cette petite birmane originaire de Mandalay et à l'accent anglais parfait !
Les temples brillent à la lueur des bougies

Conseils aux voyageurs :

Il y a des festivals tous les mois au Myanmar, mais renseignez-vous s’ils sont très fêtés ou non : le festival de Thidingyut est un des festivals les plus importants de la religion bouddhique, donc tous les Birmans le fêtent et en profitent pour voyager ! On a dû changer d’hôtel à Bagan car notre 1er hôtel était plein pour le festival. On connaît même des amis qui ont dû dormir dehors dans une autre ville car tous les hôtels étaient remplis ! En règle générale, il n’est pas obligatoire de réserver un hôtel au Myanmar, mais pour de tels festivals, il vaut mieux s’y prendre plusieurs jours à l’avance.

4 Comments on “Bagan – Un soleil, mille et un temples

  1. On vient d’y arriver et on a voulu voir ce que vous y aviez vu et photographié. Et la on se rend compte que nous sommes dans la même guesthouse 🙂 comme toujours vos photos sont splendides !

    • Ah, c’est marrant cette coïncidence ! 🙂 Profitez bien de Bagan, une de nos étapes préférées au Myanmar !

  2. j’aimerais bien juger si vous avez trouvé le temple parfait, mais aucune photo n’apparaît sur cette page !!!