Après notre premier trek au contact de la population locale, nous sommes partis pour un deuxième trek pour aller voir les montagnes de plus près : nous avons choisi le trek de Poon Hill, réputé pour ses magnifiques vues sur le Dhaulagiri et le Macchapucchre, et qui est relativement facile car on ne monte que jusqu’à 3200 m d’altitude.

Le 1er jour : de Nayapul à Ulleri

On doit d’abord rejoindre en bus le départ du trek, à Nayapul. Il y a en théorie des bus locaux très régulièrement. Sauf que les élections ont lieu dans 3 jours, et que les bus locaux ne circuleront pas jusqu’aux élections ! On n’a pas vraiment compris pourquoi… On se retrouve donc à partager un taxi avec 2 autres touristes, et on arrive donc à Nayapul où on démarre notre journée de marche sous le soleil.

Au programme du jour : 10 km et plus de 1000 m de dénivelé positif. Y a pas à dire, ça monte ! Surtout dans la 2ème moitié, il n’y a quasiment que des marches en pierres irrégulières, chouette !

On arrive à Ulleri en début d’après-midi, on choisit une jolie guesthouse (avec en théorie vue sur les montagnes, mais le ciel s’étant voilé, on jugera demain matin !), et on passe l’après-midi au chaud sous la couette ou près du poêle car la température baisse très vite !

C'est partiiii !
Voilà notre itinéraire !
Ca monte, ça monte, ça monte...
Ca monte, ça monte, ça monte...
Une jolie cascade nous fait oublier quelques secondes les milliers de marches !
Une jolie cascade nous fait oublier quelques secondes les milliers de marches !

Le 2ème jour : d’Ulleri à Ghorepani

Au programme du jour : seulement 8 km et 800 m de dénivelé positif. C’est une petite journée de marche, on prend le temps de petit-déjeuner au soleil face aux montagnes avant de partir ! Là-encore, ça monte bien et on a majoritairement des marches en pierres.

On arrive pile pour déjeuner à Ghorepani, où on choisit une guesthouse avec vue sur les montagnes, et cette fois on les voit vraiment bien ! Ça promet pour le lendemain matin, où on va grimper jusqu’au belvédère de Poon Hill pour voir le lever de soleil !

On visite un peu le village de Ghorepani mais bon, à part des guesthouses, il n’y a pas grand-chose à voir ! On passera encore le reste de l’aprem autour du poêle de la salle commune, il fait trop froid dans les chambres…

Ooohhh les belles montagnes au fond ! Quelle vue pour démarrer la journée !
Les collines qu'on a parcourues les deux premiers jours.
Encore une belle cascade !
Encore une belle cascade !
On n'est pas les seuls sur ce trek ^^
On est arrivés à Ghorepani !

Le 3ème jour : de Ghorepani à Ghandruk, en passant par le point de vue de Poon Hill

C’est le grand jour, celui où on va voir les plus beaux paysages et où on va marcher le plus !

On commence par grimper jusqu’au point de vue de Poon Hill à la frontale, il n’y a que 300 m de dénivelé positif mais on est à plus de 3000 m d’altitude donc on a moins de souffle ! On arrive à 5h45 au point de vue, qui se remplit de nombreux touristes au fur et à mesure que les montagnes apparaissent. Le lever de soleil en lui-même n’est pas incontournable mais ce sont les magnifiques lumières changeantes sur les montagnes qui nous récompensent de notre lever matinal !

Puis on redescend à notre guesthouse pour prendre un bon petit-déjeuner et c’est parti pour notre plus longue journée de marche : 14 km, 1500 m de dénivelé négatif et 500 de positif. Le matin, les montagnes nous accompagnent sous le ciel bleu. Puis on entre dans une forêt et on descend, on descend, on descend… On s’arrête pour déjeuner à mi-chemin, dans le village de Tadapani, et on continue notre longue descente, souvent le long d’une petite rivière, c’est assez joli !

On arrive à Ghandruk en milieu d’après-midi, sous les nuages. On reporte la visite du village au lendemain matin, on en a plein les jambes !

Sur le point de vue de Poon Hill : il fait de plus en plus clair, mais les montagnes ne sont pas encore éclairées...
Ca y est, les pointes des montagnes sont éclairées ! Elles sont à près de 8000 m, donc on devra attendre encore un peu avant que les rayons du soleil viennent nous réchauffer.
Le voilà ce soleil tant attendu !
We did it !
Et c'est parti pour une très longue journée de descente...
Heureusement qu'on croise quelques habitants locaux pour nous changer des marches !

Le 4ème jour : de Ghandruk à Kimche

On commence par visiter le village de Ghandruk, qui est le plus gros village du coin. On est tout de même un peu déçus car on pensait trouver un village typique, mais 2 maisons sur 3 sont des guesthouses. Rien à voir avec les villages traversés lors de notre premier trek ! On visite un petit musée sur la vie traditionnelle de ces villages de montagne,  intéressant mais ça manque d’explications.

Puis on démarre notre descente vers Nayapul. Aujourd’hui, les montagnes sont cachées derrière les nuages, dommage ! Quand on passe par un village et qu’on voit un bus qui part pour Pokhara, on se décide à écourter cette dernière journée et on prend le bus. C’est parti pour 3h de bus sur une route caillouteuse et pleine de trous, mais nos mollets se reposent après les trop nombreuses marches descendues la veille. On aura marché que 3 km ce dernier jour, facile !

On a de la chance, nous on est en descente 🙂

Pour conclure

Le lever de soleil sur Poon Hill est tout simplement grandiose, mais nous n’avons pas eu beaucoup de chance pour le reste du trek : il faisait beau mais les montagnes étaient souvent cachées derrière d’épais nuages. On a bien aimé ce trek car il est très facile à faire seuls (sans guide ni porteur) donc on est libres et ça coûte moins cher, mais on a quand même préféré le Millenium Trek dont on vous parlait dans cet article pour son côté authentique et humain. Lors du trek de Poon Hill, on croise plus de guesthouses que de fermes, et bien plus de touristes que de locaux !

Conseils aux voyageurs :

On a croisé de nombreux touristes avec guide pour ce trek mais franchement, on n’en voit pas du tout l’intérêt ! Le chemin est facile à trouver (encore plus avec une application gps comme Maps.me), tout comme les guesthouses et les restaurants !

Pour rejoindre Nayapul, il faut prendre un bus local à la station de bus Baglung au nord de Pokhara.

Il est très facile de trouver où dormir et où manger, il y a toujours de la place car les guesthouses ont poussé comme des petits pains ces dernières années. Les plats et les prix des restaurants sont quasiment les mêmes partout car il y a un contrôle par une association locale. La plupart des plats coûtent entre 350 et 550 Rs.

Pour économiser un peu, négociez vos chambres (initialement entre 300 et 800 Rs) : on a passé nos 2 premières nuits gratuites car on mangeait tous nos repas dans la guesthouse. Et emmenez des pastilles pour purifier l’eau ! Le litre d’eau coûte entre 70 et 100 Rs, donc les pastilles vous feront faire de belles économies.

Pour porter le minimum si vous n’avez pas de porteur, prenez un jour de change et faites votre lessive chaque jour une fois arrivé à la guesthouse. Ca nous a permis de ne porter en gros qu’un T-shirt, une paire de chaussette et un caleçon en plus de ce qu’on avait sur nous. Les guesthouses sont quasiment toutes équipées de poêles à bois qu’elles allument soit toute la journée ou au minimum le soir. Et si ce n’est pas sec le lendemain matin, vous accrochez le tout sur votre sac à dos et ça séchera au soleil !

Pour info, voici nos guesthouses et restaurants :

  • J1 : déjeuner à Great Point, dîner nuit et pdj à Mira Guesthouse à Ulleri.
  • J2 : déjeuner, dîner, nuit et pdj à Hill view top, la guesthouse la plus haute du village de Ghorepani-Deurali (c’est toujours ça de moins à monter le lendemain matin!). Le poêle à bois fonctionne en permanence, c’est très agréable !
  • J3 : déjeuner au Super view top lodge à Tadapani, dîner nuit et pdj au Gandruk Guesthouse (dans les hauteurs du village). C’est le seul hôtel où on a du payer la chambre (300 Rs) même si on prenait les repas sur place. Et on a vu trop tard qu’il n’y avait pas de poêle donc on est restés sous nos couettes toute la soirée.
  • J4 : déjeuner à Pokhara

Le budget pour 2 personnes pour ces 4 jours de trek a été de 19 605 Rs réparties en :

  • hébergement : 300 Rs
  • nourriture : 8905 Rs (comprend 3 repas par jour + une pause thé par jour)
  • permis de trek et TIMS à faire à Pokhara avant le départ : 8000 Rs
  • entrées Poon Hill et musée Ghandruk : 250 Rs
  • transports : 1900 Rs (1200 Rs pour le taxi à l’aller,  700 Rs pour le bus au retour depuis Kimche)

Le bus partait de Kimche à 10h mais il doit y en avoir assez régulièrement, peut-être toutes les heures.

A Pokhara, nous n’avons pas vraiment visité quoi que ce soit mais nous avons quelques bonnes adresses à vous recommander avant ou après un trek :

  • la guesthouse R&R, au calme et pas trop loin de la rue principale (celle qui longe le lac). On y est revenus après nos 2 treks, par contre certaines chambres sont moins bien que d’autres. La chambre double avec salle de bain privée mais sans petit-déjeuner était à 9$.
  • l’agence de trek Sisne Rover Trekking dont on vous a parlé dans cet article.
  • la crêperie Metro pour un goûter hyper copieux : on a beaucoup aimé leurs crêpes sucrées, à partager si vous n’avez pas très faim car elles sont 2 fois plus grosses qu’en France.
  • le Café Concerto pour une bonne pizza, mais c’est cher !

D’une manière générale, on a trouvé que les restaurants étaient très chers à Pokhara, peut-être aussi car on avait encore l’habitude des prix indiens ?

Pour faire vos permis de trek et votre TIMS (tous les 2 obligatoires pour les treks dans le parc des Annapurnas), il faut se rendre au Pokhara Tourism Board (à 2 km du centre, sinon dans une agence de trek qui vous prendra une commission d’environ 500 Rs). Il faut prévoir 4000 Rs et 4 photos d’identité par personne. Si vous n’avez pas de photo d’identité, vous pouvez demander à ce qu’ils vous les fassent sur place et c’est gratuit, on a testé ! La fille de l’accueil a un peu soupiré quand je lui ai demandé mais j’ai quand même eu mes photos.

Enfin, pour les bus pour Kathmandu, vous pouvez passer par une agence ou par votre hôtel, il n’y a pas de bureau des compagnies au Tourist Bus Park. On avait payé 1000 Rs à l’aller, on a payé 700 Rs au retour en prenant nos billets dans notre guesthouse (R&R guesthouse). Les bus partent tous à 7h30 du matin, mais rassurez-vous, des dizaines de népalais seront là pour vous vendre des viennoiseries et du café ou du thé à la gare de bus !

3 Comments on “Le trek de Poon Hill – A la conquête des Annapurnas

  1. vous n’arrête pas de vous plaindre du froid, mais on voit Cléo monter tranquillement en tee-shirt !!! Ici, c’est plutôt anorak, capuche et bonnets du matin au soir.
    A très bientôt,

    • Effectivement, il fait plus chaud la journée au Népal, mais le soir, la température baisse très vite et les maisons sont bien moins isolées qu’en Europe et surtout sans chauffage : on a vraiment froid !

  2. Pingback: Millenium Trek - Balade à travers les champs de millet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *