Six mois après notre retour en France, nous avons (enfin !) repris l’avion, direction l’Irlande, pour une semaine de vacances. Evidemment, en une semaine, on ne peut pas parcourir tout le pays, donc on a choisi deux régions : la côte ouest autour du Connemara et du Burren et Dublin, la capitale. On a atterri à Dublin, et après avoir récupéré notre voiture de location, on a d’abord mis cap à l’ouest !

Le Burren et les falaises de Moher

Ce qui nous a frappés en Irlande, c’est la diversité des paysages : sur des distances assez faibles, on observe des falaises vertigineuses, on traverse des paysages lunaires et on s’enfonce dans la tourbe du Connemara.

On a donc commencé par visiter le parc national du Burren, qui est un parc de… cailloux ! Il y a bien quelques plantes qui arrivent à se développer dans ce milieu inhospitalier, mais sinon, partout, à perte de vue : des cailloux ! C’était l’occasion pour nous de remettre nos chaussures de randos, au placard depuis bien trop longtemps 😉

On a continué notre découverte de la côte en rejoignant les falaises de Moher (Cliffs of Moher en anglais), qui sont un des lieux les plus touristiques d’Irlande : ce sont des falaises de 200 mètres de haut, qu’on admire en parcourant un chemin au sommet. Des milliers d’oiseaux nichent dans ces falaises. Malheureusement, quelques kilomètres avant d’y arriver, un épais brouillard est tombé et quand nous sommes arrivés aux falaises : impossible de les voir ! On y est donc retournés le lendemain, et sous le ciel bleu, ça n’avait rien à voir.

On a également pris la route côtière, qui offre de jolis paysages sous un ciel changeant, et qui permet de passer dans de jolis villages typiques. Ca permet d’alterner avec les routes dans les terres où on ne voit que des champs et des moutons (et des ruines fantomatiques, comme Kilmacduagh Monastic Site, sur la route vers le Burren)!

Des pierres, des pierres et encore des pierres : bienvenue dans le Burren !
Toujours le parc du Burren
Les falaises de Moher... sous un épais brouillard 🙁
Le lendemain sous le soleil : ça en jette un peu plus !
Et encore les falaises de Moher !
Ne vous y méprenez pas, ce n'est pas parce qu'il y a un grand ciel bleu qu'il fait 30°C... loin de là !
Ancien monastère abandonné (Kilmacduagh Monastic Site) rencontré au hasard d'une route : il n'y a pas de doute, on est bien en Irlande !
Ancien monastère abandonné (Kilmacduagh Monastic Site) rencontré au hasard d'une route : il n'y a pas de doute, on est bien en Irlande !
La route côtière, très agréable à parcourir en voiture, est l'occasion de nombreux arrêts !
Une jolie maison dans un village typique !
Le village de Ballyvaughan

Conseils aux voyageurs :

On a testé un joli B&B à Ballyvaughan (petit village charmant au nord du comté de Clare) : Oceanville, avec une très belle vue sur la mer. Pour dîner, on s’est régalés dans un très bon resto de fruits de mer situé juste à côté : Monks seafood restaurant & pub (le chowder était délicieux, le meilleur que j’ai testé en Irlande).

Les falaises de Moher sont payantes pour accéder au parking (8€ /adulte), mais le billet est valable 24h : c’est grâce à ça qu’on a pu revenir le lendemain matin, comme notre 1ère découverte du site s’était faite dans le brouillard le plus épais.

Pour la rando dans le parc du Burren, on a choisi l’itinéraire bleu qui fait une boucle. Il est fléché et débute au nord de Corofin. Il y a plusieurs itinéraires de quelques kilomètres possibles qui démarrent du même endroit.

On a également testé un très bon pub proche du parc du Burren, à Kilfenora (village qui mérite un stop, car il est réputé pour ses jolies croix celtiques) : Vaughan’s Pub, sur la rue principale.

Une des icônes de l'Irlande : la Guiness !

Le Connemara

On change de décor quand on arrive dans le Connemara : on y trouve des petites montagnes, de nombreux lacs, la flore est différente et recouvre la plupart des terres, on voit beaucoup moins de cailloux.

On a fait une rando sympa au milieu de ce décor si particulier pour atteindre le sommet d’une de ces petites montagnes, d’où on peut avoir une vue panoramique sur les environs. On a aussi parcouru la Sky Road, une route côtière près de la ville de Clifden d’où on peut avoir de très jolis points de vue sur la mer !

On a aussi profité d’une matinée pluvieuse pour aller visiter l’abbaye de Kylemore, une des plus belles abbayes du pays, qui était à l’origine le château offert en cadeau de mariage par un anglais à sa jeune épouse : le château a été revendu au début du XXème siècle aux nonnes de l’abbaye d’Ypres (en Belgique), qui fuyait la guerre. Elles y ont créé une école très renommée, ouverte jusque dans les années 2000. Le château possède en plus des jardins magnifiques !

On a fini notre périple à Galway, la grosse ville du coin, qui nous a un peu déçu par rapport aux villages /petites villes où on avait dormi les jours précédents. Il faut dire qu’on y est arrivés le soir sous un ciel gris et qu’il faisait très froid, et il n’y avait donc pas grand monde dans les rues. Pour rejoindre Galway depuis Clifden, on a emprunté (encore, nous direz-vous !), la route côtière qui est très jolie !

On croise peu de monde dans le Connemara... par contre, les moutons ne manquent pas !
A l'assaut des "montagnes" du Connemara ! La terre noire en bas de l'image est en fait de la tourbe.
A l'assaut des "montagnes" du Connemara ! La terre noire en bas de l'image est en fait de la tourbe.
Les paysages agités du Connemara
L'abbaye de Kylemore : un emplacement sympa, n'est-ce-pas? 😉
Les fondations des anciennes serres du parc du château, chauffées par un ingénieux système de canalisations d'eau chaudes : il y poussait même des bananes !
Un autre château, un peu moins bien conservé celui-ci, croisé sur la route côtière.
La route côtière entre Clifden et Galway est encore l'occasion de quelques arrêts photos...
Ca donnerait presque envie de s'y baigner 😉

Conseils aux voyageurs :

On a testé un super B&B à Clifden : Hillside lodge, sur la Sky Road : accueil très sympathique et petit-déjeuner délicieux ! Sans compter les chambres décorées avec goût. On peut y emprunter des vélos pour parcourir la Sky Road, ce que nous n’avons pas pu faire vu la pluie…

On a dîné dans le pub Guy’s bar à Clifden, on s’y est régalés : pensez à réserver, sinon il faudra prendre votre mal en patience (et une Guiness au bar 😉 ) en attendant d’être assis. On a également testé le Lowry’s le lendemain : c’était bon mais pas autant que le Guy’s bar.

Il y a des randos fléchées dans le parc du Connemara, au départ de Letterfrack. Il y a des petits parcours faciles sur des terrains plats, et il y a la rando qui permet d’arriver au sommet de Diamond Hill : celle-ci est un peu plus difficile (bon dénivelé et sol irrégulier) et nécessite de bonnes chaussures. Mais elle n’est pas très longue, en un peu plus de 2h, on avait fait la boucle.