On continue notre route vers le nord, avec au programme 2 incontournables de la côte est : la ville de Byron Bay, réputée pour ses plages de surfeurs mais aussi pour sa faune marine très variée ; et Brisbane, notre premier arrêt dans le Queensland. Entre les 2, petit arrêt à la Gold Coast pour profiter de ses plages…dorées évidemment !

Byron Bay et ses dauphins

Byron Bay est donc connue pour être un bon spot de surf. Comme l’eau assez froide ne nous donnait pas encore envie de nous y mettre, nous avons plutôt opté pour le classique chemin côtier, réputé pour pouvoir observer baleines, dauphins, et tortues ! Et on a eu de la chance, en voyant au bout de 500 m un premier groupe de dauphins. Puis on en a vu d’autres, et notamment un qui jouait avec les vagues et qui nous a fait un magnifique saut (immortalisé en photo ci-dessous) ! Et on a aussi vu quelques baleines. Pas de tortues, mais on se rattrapera plus tard !

Un 1er groupe de dauphins
Quel saut !
Une baleine ! Bon, faut avouer que c'est pas évident les photos de baleines...
Qu'ils sont beaux les oiseaux ici !
Le phare

Conseils aux voyageurs :

On vous recommande vraiment la balade qui part du Captain Cook Lookout et qui fait le tour du cap, en passant par le Easterly Point Lookout où vous pourrez vous asseoir en observant tranquillement les baleines (si vous êtes là entre juin et novembre).

Burleigh Heads et sa plage

Entre Byron Bay et Brisbane se trouve la Gold Coast, une suite quasi-ininterrompue de plages, d’hôtels et de résidences secondaires chics, le tout très bétonné. Un peu notre Côte d’Azur, quoi ! Certaines plages échappent encore aux trop nombreux touristes, et un australien rencontré au Pérou nous avait recommandé notamment la plage de Burleigh Heads. On y a donc fait un petit tour et on a mis les pieds dans l’eau pour la 1ère fois en Australie, après plus de 3 semaines sur place ! L’eau était quand même assez froide, on ne s’y est pas baignés… Il n’y avait pas grand monde sur la plage, mais ça n’était pas la saison non plus.

La plage de Burleigh Heads
Les buildings de la Gold Coast vu à travers la forêt côtière de Burleigh Heads

Brisbane et son agitation

Brisbane est la capitale du Queensland, et elle rappelle beaucoup sa grande sœur Sydney. Pour la petite histoire, les premiers Anglais qui sont arrivés en Australie étaient pour la plupart des prisonniers (appelés les convicts). Ce sont eux qui ont participé à la fondation de la ville de Sydney. Mais certains sont retournés à leurs vieilles habitudes et ont recommis des crimes. Pour que la peine soit vraiment dissuasive, les convicts récidivistes étaient envoyés loin de Sydney, bien au nord… dans la future ville de Brisbane ! Mais maintenant, Brisbane est une ville (qui nous a paru) dynamique, très moderne, avec beaucoup de lieux culturels. On n’y a passé qu’un jour et demi (les grandes villes sont les ennemis des campervans : vous avez déjà essayé de vous garer dans une grande ville pour la journée sans pouvoir utiliser les parkings souterrains qui sont trop bas de plafond ? Et vous avez déjà vu des campings en plein milieu des centres-villes ?).

La seule chose qui nous aura déplu à Brisbane, ce sont ces systèmes de transports : plus de 5 $ (près de 4€) le ticket de bus unitaire ?! On n’avait jamais vu ça, ça valait plus le coup de se garer en centre-ville que d’aller en périphérie et de venir en bus dans le centre ! Et on a aussi testé les vélos en libre-service, non sans peine : contrairement aux vélos qu’on peut avoir dans d’autres villes, ici on ne peut pas louer un vélo sans avoir créé un compte sur internet. On a donc créé notre compte un soir, et on a mis plus de 12h à recevoir le mail de confirmation avec les codes pour louer les vélos. Résultat, on a dû appeler le service client car au bout de 10h, on pensait que notre inscription n’avait pas marché et on avait besoin des codes à ce moment-là, pas 3 jours plus tard ! Une fois qu’on a eu les codes, on n’a plus eu de problème : les vélos sont les mêmes qu’à Lyon ou Paris (des JCDécaux), on a aussi droit à 30min gratuites puis ça coûte de plus en plus cher. Il faut donc mieux remettre le vélo aux bornes régulièrement.

A Brisbane, on a donc arpenté le centre-ville à pied, pour visiter le musée de la ville dans la mairie, pour grimper en haut de la tour de l’horloge de la mairie, pour arpenter les jardins aménagés de Southbank (le quartier culturel de Brisbane). Et on a pris des vélos pour longer les quais aménagés (certains endroits nous rappelaient les quais du Rhône à Lyon) et visiter le jardin botanique. On a aussi participé à une visite guidée de ce jardin botanique, menée par un bénévole. Elle nous a permis d’en apprendre un peu plus sur les plantes que nous avions déjà vu de nombreuses fois en Australie.

Une église au milieu des buildings !
La reine Victoria : malgré leur indépendance, les australiens restent très attachés au Royaume-Uni !
La reine Victoria : malgré leur indépendance, les australiens restent très attachés au Royaume-Uni !
Le plus vieux bâtiment de la ville, un entrepôt construit par les convicts qui est maintenant utilisé comme musée sur les convicts.
Le plus vieux bâtiment de la ville, un entrepôt construit par les convicts qui est maintenant utilisé comme musée sur les convicts.
Le titre d'une des expos du musée de la ville, plutôt bien faite !
Un petit air de déjà-vu 😉
Un magnifique ficus étrangleur au jardin botanique

Conseils aux voyageurs :

Mis à part les transports, il y a plein de choses gratuites à Brisbane :

  • Le musée de la ville (Museum of Brisbane), située au 3ème étage de la mairie, ouvert de 10h à 17h avec une visite guidée à 12h (on ne l’a pas faite)
  • La tour de l’horloge de la mairie: on y accède par un ascenseur depuis le musée de la ville. Il faut prendre un billet (gratuit) pour réserver son horaire de passage au guichet du musée. Il y a des départs toutes les 15min de 10h45 à 16h45. Jolie vue en haut !
  • Le jardin botanique: vous pouvez aussi participer aux visites guidées menées par des bénévoles tous les jours à 11h et 13h. La nôtre a duré une heure mais ça doit dépendre des bénévoles on imagine…
  • Le musée d’art moderne (Gallery of Modern Art) : visites guidées à 11h (pour l’expo temporaire payante) et à 13h et 14h pour l’expo permanente gratuite. On n’y est finalement pas allés.

Il y a également d’autres musées gratuits, mais nous ne nous étions renseignés que sur ceux-là. 

Quasiment toutes les berges sont aménagées pour les vélos, sur les 2 rives du fleuve. Les casques sont fournis avec les vélos en libre-service et sont obligatoires !