Durant cet épisode 6, nous sommes partis du nord de Brisbane et avons longé la côte est pendant quelques centaines de kilomètres pour découvrir des lieux très hétéroclites, parsemés de « 1ères fois » : 1ère baignade en Australie, 1er cours de surf, 1ère observation des ornithorynques en pleine nature, 1er réveil avec les kangourous… On vous laisse deviner ce qui nous a le plus réussi ! 😉

Glass house Mountains

C’était notre 1er arrêt après Brisbane, mais nous n’avons pris le temps que d’aller au belvédère qui permet d’avoir déjà une jolie vue sur ce parc. Il paraît qu’il y a de très belles balades à y faire, mais on avait eu notre dose de randos dans les parcs nationaux australiens, donc on n’a pas testé !

Le paysage des Glass Houses Mountains, nommées ainsi car le 1er anglais qui les découvrit trouva que les montagnes lui rappelaient les fabriques de verre de sa ville natale.

Maryborough

Alors là, c’était plus un arrêt au hasard pour se dégourdir les jambes durant un long trajet en van, et on est tombés sur une petite ville qui a préservé quelques bâtiments historiques. Entendons-nous bien, on ne parle pas de bâtiments aborigènes mais bien de bâtiments construits par les colons anglais : ils dataient d’il y a 200 ans maximum ^^

Un bâtiment colonial
Encore un ficus étrangleur !

1770

Nous nous y sommes arrêtés 2 jours, à la base pour faire du snorkelling sur la grande barrière de corail, et nous y avons finalement fait notre 1er cours de surf ! 1770 est bien le nom d’une petite ville, assez connue car c’est là que démarre la grande barrière de corail (appelé reef par les australiens). On peut donc encore y faire du surf (c’est la ville la plus au nord de la côte est où on peut faire du surf, car au-dessus, la grande barrière de corail bloque les vagues), et certaines excursions en partent pour aller voir le fameux reef. Mais quand nous sommes arrivés, les conditions météos n’étaient pas bonnes (trop de vent), et donc aucune excursion ne partait… Nous nous sommes donc rabattus sur un cours d’initiation au surf. Une expérience sympa, pas très concluante on doit bien l’avouer, mais au moins, on pourra dire qu’on a fait du surf en Australie ! On est désolés mais on n’a pas de photos de nos exploits ! 😉

C’est aussi à 1770 que nous avons pu nous baigner pour la 1ère fois de ce côté-ci du Pacifique ! Enfin, on quittait l’hiver du New-South-Wales pour entrer dans l’hiver du Queensland, qui est bien plus agréable (un mois de juin en France, pour vous faire une idée ^^).

Survol des avions de l'armée australienne lors de notre passage à 1770 (on se croirait le 14 juillet ! Mais on était déjà le 15 juillet !)

Conseils aux voyageurs :

Si vous voulez prendre un cours de surf vraiment pas cher, ou que comme nous, vous vous rendez compte en arrivant à 1770 que c’est maintenant ou jamais pour le surf, cette école est faite pour vous ! Elle s’appelle Reef 2 beach surf school, et est située à côté de la station-service d’Agnès Water. 17 $ pour 3h de cours, c’est imbattable (même si entre la distribution du matériel, le briefing et les essais sur le sable, on doit passer 2h dans l’eau) ! Le jour où on y était, on était vraiment très nombreux (une quarantaine), mais on a vu sur leur page Facebook qu’il y avait certains jours où ils étaient 10. Les cours ont lieu tous les jours, il suffit de venir à 10h au magasin.

Et sinon, le super bon plan à Agnès Water : l’agence de voyage 1770-Travel bugs. Elle est située entre l’école de surf et la station essence, et c’est vraiment une agence au top ! Les conseillers sont vraiment là pour vous conseiller, pas pour vous vendre des excursions à tout prix ! On avait lu de très bonnes critiques sur internet, c’est donc là qu’on a réservé nos excursions pour les Whitsundays Islands et pour le Reef à Cairns. On a passé une heure dans l’agence à écouter les différentes propositions du conseiller, qui a bien écouté nos demandes et nous a en plus proposé l’excursion aux Whitsundays avec une belle réduction (on était 1 semaine avant la date de départ prévu, donc l’excursion qu’on a réservée cherchait à se remplir !). Les 2 excursions que nous avions prises se sont très bien passés, on avait affaire à des agences sérieuses et d’un très bon rapport qualité-prix : sans l’agence 1770, on aurait réservé nos excursions en arrivant à Airlie Beach et Cairns, avec le risque qu’il ne reste que des agences moyennes… On vous recommande vraiment d’y aller si vous passez à 1770 !

Rockhampton

Nous nous sommes arrêtés à Rockhampton pour visiter son zoo gratuit. Evidemment, on préfère voir les animaux en pleine nature, mais comme nous n’avions pas été très chanceux jusque-là, nous avons fait un tour par ce zoo qui permet d’observer de nombreux animaux australiens : outre les classiques kangourous, on a pu voir des koalas, des wombats, des goannas, des crocodiles d’eau douce et d’eau de mer …

Un varan (un très gros lézard)
Un kangourou avec son petit (plus si petit!) dans la poche !
Un kangourou avec son petit (plus si petit!) dans la poche !
Un émeu (on n'en a vu que 2 en liberté durant notre séjour)
Des dingos (on n'en a jamais vu en liberté, il y a une île réputée pour en abriter des centaines, mais on n'y est pas allés)
Des perruches croisées dans le jardin botanique à côté : elles, on peut les voir partout en Australie !

Cape Hillsborough

C’est un arrêt qu’on n’avait pas envisagé initialement, mais il nous a été chaudement recommandé quand nous étions à 1770, et comme nous avions 3 jours devant nous avant notre excursion aux Whitsunday Islands, nous nous y sommes arrêtés 2 nuits. Ce cap est recouvert d’un parc national (encore !), mais il a la particularité d’abriter beaucoup de wallabys et de kangourous ! Le soir, on a effectivement pu en observer plus d’une dizaine juste à côté de la plage. Mais le plus beau moment était le lendemain matin, où ils se sont retrouvés sur la plage, au lever du soleil : simplement magnifique !

Bon, évidemment, vous vous demandez pourquoi ils se rassemblent sur la plage alors que ces marsupiaux se nourrissent de feuilles et d’herbes ? Et bien parce qu’un soigneur vient leur apporter tous les matins de la nourriture avec des médicaments : il semblerait que de nombreux touristes aient donné à manger à ces animaux et ça aurait abîmé leur estomac. Et donc, on leur donne des médicaments pour réparer tout ça. Ca nous a paru un peu bizarre tout de même, ça fait plus de 2 ans qu’ils soignent les kangourous. On se demande s’ils ne les nourrissent tout simplement pas pour les attirer et donc attirer les touristes…

La plage et la baie de Cape Hillsborough
Un kangourou pas peureux !
Vue sur la plage depuis le cap
Un wallaby au crépuscule
Et un kangourou à l'aube !
Lui aussi contemple le lever du soleil !
En pleine action ! Juste derrière le kangourou, on peut voir des wallabys (bien plus petits)

Conseils aux voyageurs :

La plage aux kangourous et wallabys est celle située juste devant le camping Cape Hillsborough Nature Tourist Park. On a passé une nuit dans ce camping, et une autre nuit dans un camping du parc national (c’est moins cher, mais il n’y a pas de douche, et il faut réserver en ligne). Les kangourous sont présents sur la plage au moins une demi-heure avant le lever du soleil, car ils sont nourris au moment du lever du soleil. Pas besoin d’être dans le camping pour venir les admirer ! Si vous venez plutôt le soir, vous pourrez voir de nombreux wallabys qui se nourrissent sur les zones d’herbe juste au-dessus de la plage. Mais le cadre est moins beau que sur la plage avec les lumières du lever du soleil…

Eungella National Park

Alors là, c’est vraiment un parc national atypique : il est réputé car c’est le meilleur endroit au monde pour observer des ornithorynques en liberté (il n’y en a qu’en Australie et Tasmanie) ! Les ornithorynques, ce sont ces animaux très bizarres : c’est un mammifère, mais il pond des œufs, et il a un bec de canard, une queue de castor et des pâtes de loutres ! Nous, on imaginait que ça faisait 60 à 80 cm de long, mais pas du tout : les plus gros font 50 cm de long, et dans la région où on était, ils faisaient plutôt 30 cm maximum ! On croyait voir des bébés au début, mais non… C’est un peu avant le coucher du soleil et juste après le lever que les ornithorynques sont les plus actifs (ils cherchent à manger) : on en a vu 3 le soir et 4 le lendemain matin.

La Broken River, sûrement appelée ainsi tellement elle est calme ?
La Broken River, sûrement appelée ainsi tellement elle est calme ?
Le 1er animal qu'on a vu dans la Broken River: pas d’ornithorynque en vue pour le moment...
On est très réveillés, si si ! Il est même pas 7h du mat' et il fait super froid !
Un ornithorynque !
Et un 2ème ! Rassurez-vous, toutes les photos sont les mêmes, on s'arrête là ^^
Un kookaburra (un martin-chasseur, typique d'Australie)
Vue sur la vallée

Conseils aux voyageurs :

On vous conseille d’y arriver vers 16h, comme ça vous pourrez faire le tour des plateformes d’observation plusieurs fois le soir, et le lendemain matin rebelote ! Ca vous donnera plus de chance d’en voir ! Il y a un camping du parc national juste au niveau du pont de la Broken River (là où il y a des plateformes d’observation) : il faut réserver en ligne. Il n’y a que des toilettes mais il est vraiment situé le long de la rivière donc on peut même voir des ornithorynques depuis ce camping.

2 Comments on “Episode 6 : De Glass House Mountains à Eungella National Park

  1. Pingback: Episode 8 - La grande barrière de corail

  2. Pingback: Episode 7 – Whitsunday Islands – Au rythme des vagues